Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´occupation de la Clinique du Collaborateur de Cuba en Bolivie condamnée

La Paz, 27 juillet (Prensa Latina) Le Mouvement bolivien de solidarité avec Cuba a condamné aujourd’hui l´occupation de la Clinique du Collaborateur, action commise par des fonctionnaires du gouvernement de facto en complicité avec le Département d’État des États-Unis.

Dans un communiqué, le collectif a rappelé que pendant 12 ans les patients accueillis par la mission médicale cubaine en Bolivie ont bénéficié du travail de centaines de spécialistes.

Dans le but de fournir des soins adéquats à ces personnes, Cuba a construit la Clinique du Collaborateur dans la ville de La Paz, équipée de technologies de pointe, conformément à l’excellence des pratiques de santé que développe l´île, a-t-il ajouté.

Il a dénoncé le fait que l’établissement avait été pris d´assaut et occupé par des fonctionnaires du gouvernement de facto vendredi et que cette agression avait été notamment menée par deux ministres impliqués dans les nombreuses violations des droits de l’Homme commises dans ce pays depuis le coup d’État de novembre 2019.

Le Mouvement a affirmé que l´assaut avait été mené tel un spectacle médiatique, sous prétexte de la préoccupation gouvernementale concernant la progression de la pandémie de Covid-19 et de la possibilité d’utiliser cette clinique pour la combattre.

« C’est un argument fallacieux, car à ce stade, l’incompétence, l’incapacité de gestion et la négligence criminelle du gouvernement de facto face à la pandémie sont évidentes », a-t-il souligné.

En ce sens, le collectif a dénoncé 'le comportement répugnant des ministres impliqués' et a rappelé à l’opinion publique que la propriété de cette clinique appartient à l’Etat cubain.

Il a également apprécié l’attitude et la réponse du Ministère des Affaires Étrangères de Cuba, conformément à une position éthique digne et solidaire.

Dans une déclaration datant du vendredi même, le gouvernement de la plus grande des Antilles a souligné que, sans renoncer à la propriété de la Clinique du Collaborateur et aux droits qui lui sont reconnus en tant que propriétaire légitime, il met à la disposition du peuple bolivien son utilisation pour soigner les malades du Covid-19 pendant la durée de la crise engendrée par la pandémie en Bolivie.

La clinique faisait partie des 158 établissements de santé dans lesquels, en vertu de la Convention de 1985 sur la coopération scientifique et technique dans le domaine de la santé entre les Gouvernements cubain et bolivien, et de ses mises à jour ultérieures, 18.015 professionnels de la santé insulaires ont offert au peuple bolivien plus de 73 millions de consultations médicales.

Dans le cadre de cette collaboration, cinq mille quatre cent quatre-vingt-quatre jeunes boliviens ont obtenu un diplôme de médecine dans notre pays, a ajouté le gouvernement de Cuba par l’intermédiaire de sa Chancellerie.

En Bolivie, les partenaires sanitaires de l’île ont fourni des services dans 34 hôpitaux communautaires intégraux, 119 centres communautaires intégraux et cinq centres ophtalmologiques répartis dans les neuf départements, 28 provinces et 42 municipalités du pays.

Les professionnels de la santé insulaires ont dû quitter dans l´urgence la Bolivie suite au coup d´État de novembre 2019 et aux attaques incessantes du gouvernement de facto et du Département d´État nord-américain. Certains collaborateurs ont y compris été détenus par les forces de l´ordre avant de pouvoir quitter le pays.

peo/ga/otf