Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un religieux sud-africain souligne la liberté de croyance à Cuba

Pretoria, 28 juillet (Prensa Latina) Le père Michael Lapsley, éminent ecclésiastique sud-africain, a considéré comme malveillant de répandre des mensonges sur le peuple et le gouvernement cubains en ce qui concerne les questions de religion, comme le fait une nouvelle campagne des États-Unis contre l’île des Caraïbes.

Lapsley a affirmé que signaler un prétendu manque de liberté religieuse à Cuba aujourd’hui est pour le moins absurde.

Il devrait être clair pour tous que le motif de Washington pour répandre ces mensonges sur le peuple et le gouvernement cubains en ce qui concerne la religion est une chose malveillante, a déclaré le combattant anti-apartheid, ancien vice-président du Conseil des Églises d’Afrique du Sud, et président de l’Association d’amitié avec Cuba au Cap.

En ce moment, a rappelé Lapsley, l’administration Trump tente de diffuser de manière internationale qu’il n’y a pas de garanties de liberté religieuse à Cuba.

Washington a également ajouté unilatéralement Cuba à la Liste spéciale de surveillance du gouvernement des États-Unis pour des violations graves présumées de la liberté religieuse.

Le but ultime de ces actions grossières, a-t-il souligné, est d’isoler Cuba et finalement de détruire la Révolution cubaine.

Bien sûr, a-t-il ajouté, cette autre action comprise dans le blocus illégal des États-Unis contre Cuba est destinée à empêcher les gens de se rendre dans la plus grande des Antilles et de connaître la vérité de première main.

Ma propre expérience, a-t-il affirmé, raconte une histoire bien différente.

Partout où vous voyagez à Cuba il y a des preuves de communautés de foi vibrantes qui expriment leur spiritualité, a détaillé Lapsley.

Connecté à la fois avec l’Union Baptiste et avec des centres aux États-Unis, et partout dans le monde, il existe notamment un Centre Commémoratif Martin Luther King à La Havane, où j’ai moi-même prêché, a-t-il commenté.

Entre autres faits démontrables, Lapsley a ajouté qu’à Cuba il existe également un Conseil des Églises très actif, à La Havane, tout comme le Conseil national des Églises aux États-Unis ou le Conseil des Églises d’Afrique du Sud.

Quand j’étais à Cuba en 2016, a-t-il dit, beaucoup de gens de l’église que j’ai rencontré m’ont dit que les relations entre l’église et l’État n’avaient jamais été aussi saines qu’elles le sont aujourd’hui à Cuba.

En outre, a-t-il poursuivi, le Conseil des Églises et les Églises cubaines sont affiliées au Conseil œcuménique des Églises.

Dans la ville de Matanzas, à une heure et demie de La Havane, se trouve le Séminaire théologique évangélique qui comprend du personnel académique venant de l´étranger. L’une de ses enseignantes, la révérende Ophelia Ortega, est l’ex-présidente du Conseil Mondial des Églises.

En outre, qui peut oublier la visite du Pape Jean-Paul II à Cuba avec une messe sur la Place de la Révolution à laquelle a assisté Fidel Castro avec une image géante du Sacré-Cœur ? Au cours de cette visite, le Souverain Pontife a notamment condamné sans équivoque le blocus des États-Unis, a ajouté Lapsley

Comme les États-Unis et l’Afrique du Sud, il a affirmé que Cuba est un État laïc, mais qu’il n’empêche pas la collaboration et la coopération entre l’Église et l’État.

Entre 2018 et 2019, a-t-il cité comme exemple cité, un total de 848 mille 70 Bibles et Nouveaux Testaments sont entrés dans le pays et ont été distribués par la Commission Biblique de Cuba. Ironiquement, a-t-il ajouté, c’est la loi nord-américaine Helms Burton (partie du blocus) qui empêche que les Bibles soient envoyées des États-Unis à Cuba.

Au cours de mes visites, a signalé Lapsley dans son argumentation, j’ai également assisté aux joyeuses célébrations des pratiques religieuses populaires des Africains du peuple yoruba qui sont arrivés il y a des siècles comme esclaves sur l’île.

Au cas où tous ces faits ne suffiraient pas, a-t-il ajouté, les libertés de croyance sont aujourd’hui garanties par cinq articles différents de la Constitution cubaine.

peo/ft/mv