Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’OPS négociera avec les pays voisins pour minimiser la contagion du Covid-19 au Venezuela

Caracas, 31 juillet (Prensa Latina) L’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) a annoncé qu’elle agirait en tant que médiateur avec les gouvernements de la Colombie, du Brésil et d’autres pays afin d’intensifier les contrôles aux frontières et de minimiser la menace qui pèse sur le Venezuela à partir de ces territoires.

Lors d’une rencontre de la Commission présidentielle du Venezuela pour le contrôle et la prévention du Covid-19 avec les représentants de l’organisme régional au palais de Miraflores (siège de l´Exécutif), la courbe exponentielle et incontrôlée de la pandémie que connaissent ces pays limitrophes a été analysée. Le Venezuela a connu une forte augmentation des cas de Covid-19 en provenance de ces pays limitrophes, où la sécurité frontalière n´est pas toujours assurée.

Lors de la réunion, le travail conjoint d’organismes et d’entités de l’État dans la lutte contre la maladie a également été souligné et l’intention de poursuivre la coopération bilatérale pour assurer l’arrivée continue de matériel technique pour la lutte contre le nouveau coronavirus a été réaffirmée.

La vice-présidente exécutive, Delcy Rodriguez, a annoncé que, par le biais de l’OPS Venezuela, 10 millions de dollars des ressources extérieures du pays seraient affectés à un Fonds spécial qui répondrait aux besoins pour la lutte contre le virus mortel.

Rodriguez a qualifié de fructueux l’échange d’informations et les démarches de l’organisme régional et du Gouvernement norvégien, qui a permis la libération de certains comptes bloqués à l’étranger pour faire face à la pandémie.

Elle a remercié l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l´OPS d’avoir accueilli les dialogues avec l’opposition vénézuélienne qui ont permis aux pays, tout comme la médiation de la Norvège, de disposer de ses devises.

« Suite au dialogue, cet accord humanitaire est signé pour disposer de 10 millions de dollars, qui sont des ressources et du patrimoine des Vénézuéliens », a souligné la vice-présidente.

peo/mem/ycv