Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Chancelier du Venezuela rejette les déclarations de Mike Pompeo

Caracas, 31 juillet (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a rejeté aujourd’hui les déclarations du secrétaire d’État nord-américain, Mike Pompeo, qui a déclaré que la Maison Blanche ne négociera que le départ du président Nicolás Maduro.

« Il semble que le secrétaire Pompeo, vit un peu déconnecté de la réalité : il ne s’est pas rendu compte que ceux qui doivent préparer leur départ du gouvernement et planifier une transition, ce sont précisément lui et son chef, Donald Trump », a répondu le chancelier sur son compte Twitter.

Les déclarations d’Arreaza ont lieu après que Pompeo, lors d’une audience de la Commission des Affaires Étrangères du Sénat nord-américain, ait déclaré au sénateur Marco Rubio que l’administration de Trump n’était pas disposée à dialoguer avec le Venezuela et a affirmé que 'notre politique est d´uniquement négocier son départ (celui de Maduro) du gouvernement de ce pays'.

Le 14 juillet dernier, Maduro a dénoncé le fait que l’envoyé spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliot Abrams, a annoncé une campagne médiatique contre le gouvernement bolivarien au milieu de la pandémie du coronavirus SARS-Cov-2.

Le mandataire a souligné que la campagne est soutenue par les agences d´information internationales et différents portails web, afin de promouvoir des calomnies et des mensonges sur la situation de cette nation sud-américaine.

Par ailleurs, la veille, Maduro a annoncé que le Gouvernement avait engagé des discussions avec la Norvège, sous la direction du ministre de la Communication et de l’Information, Jorge Rodriguez, afin de réaffirmer son attachement au dialogue et à la paix.

peo/Jha/ycv