Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les absences marquent le début de l’Open de tennis des États-Unis

New York, Etats-Unis, 1er septembre (Prensa Latina) Après plusieurs mois de scepticisme, l’Open de tennis des États-Unis a débuté hier dans cette ville, avec le goût amer des absences significatives en raison de la crise sanitaire.

Malgré les efforts, les organisateurs n’auront pas plusieurs des principales figures du tennis sur les pistes de Flushing Meadows, dont l’Espagnol Rafael Nadal, numéro deux du classement mondial masculin, et l’Australienne Ashleigh Barty, leader du classement féminin, qui ont décidé de ne pas prendre le risque de voyager au milieu de la pandémie.

L’US Open 2020 ne comptera pas non plus sur le talent du Suisse Stanislas Wawrinka, de l’Australien Nick Kyrgios et des Français Gaels Monfils, Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille et Benoit Paire, ce dernier ayant été contraint de quitter la « bulle » après un test PCR en temps réel positif au Covid-19.

Pour couronner le tout, les responsables du rendez-vous ont également perdu le Suisse Roger Federer (quatrième), l’un des poids lourds de la discipline, et l’Italien Fabio Fognini, tous les deux passés par le bloc opératoire.

Sans aucun doute, ce sera un Grand Chelem très différent de ceux vécus dans le passé, même si le désir de triompher des protagonistes sera présent.

peo/jf/jdg