Agence de Presse de l'Amérique Latine

Hommage au militant nord-américain Brian Wilson au Nicaragua

Managua, 1er septembre (Prensa Latina) Le Nicaragua rend aujourd’hui hommage à l’activiste nord-américain Brian Wilson, à l’occasion du 33e anniversaire de son acte de solidarité avec ce pays lui ayant coûté la perte de ses deux jambes.

Le vétéran de la guerre du Vietnam a été amputé de ses membres inférieurs le 1er septembre 1987 lorsqu’il s’est allongé sur une voie ferrée des États-Unis en signe de protestation contre l’envoi d’armes depuis son pays pour soutenir le mouvement terroriste des Contras dans cette nation centre-américaine.

La vice-présidente Rosario Murillo a indiqué lundi qu’il sera accueilli dans la matinée à la Chancellerie, puis à l’Assemblée Nationale, où il recevra l’Ordre José Dolores Estrada, puis dans l’après-midi à l’Université Nationale.

'Nous sommes fiers de recevoir Brian Wilson, héros de la solidarité, de l’affection, de la cohérence, de la fermeté du bon peuple des États-Unis, qui a toujours lutté contre l’injustice', a exprimé la vice-mandataire lors de son intervention quotidienne dans les médias publics.

Wilson a renoncé à son travail au sein d’un bureau d’aide aux anciens combattants dans son pays au milieu des années 1980 et s’est rendu plusieurs fois au Nicaragua pour documenter le soutien apporté par le Congrès des États-Unis, par l’intermédiaire de la CIA, aux insurgés.

Raison pour laquelle il a décidé de protester contre l’envoi d’armes devant une base militaire dans l’État de Californie d’où provenaient les munitions.

Les 50 personnes qui ont témoigné de l´incident ont vu comment, au lieu de l’arrêter avec deux autres militants pour désobéissance civile, comme le prévoit la loi, la police a laissé faire et le train transportant les armes et munitions a accéléré au triple de sa vitesse autorisée et a provoqué la perte des deux jambes à Brian Wilson.

Cependant, Wilson n´a pas cessé de soutenir cette nation centre-américaine, ni de dénoncer les plans d’ingérence des États-Unis pour renverser le gouvernement sandiniste.

Le vétéran a annoncé qu’il organiserait prochainement une conférence de presse devant l’ambassade nord-américaine à Managua pour rappeler aux Nicaraguayens l’importance des actes historiques de résistance et dans le même temps résumer les nouveaux plans putschistes des États-Unis.

Wilson a déjà été décoré en 1988 par l’Assemblée Nationale de la médaille Auguste César Sandino, Ordre Bataille de San Jacinto.

peo/ga/rps