Agence de Presse de l'Amérique Latine

Suppression d´un réseau de désinformation en faveur du gouvernement de facto en Bolivie

La Paz, 2 septembre (Prensa Latina) Facebook a éliminé un réseau de désinformation qui travaillait en faveur du gouvernement de facto en Bolivie, présidé par Jeanine Áñez, rapportent aujourd’hui les médias locaux.

Un article publié la veille par le quotidien nord-américain The Washington Post rapporte que l’entreprise a identifié et éliminé un réseau de désinformation qui diffusait du contenu favorable à l’administration d’Áñez.

Dans un rapport, Facebook explique que des publications de soutien à l’opposition politique au Venezuela et à des détracteurs de la gestion du président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, ont également été découvertes.

'Le contenu comprenait des publications de soutien à l’opposition politique au Venezuela et au gouvernement intérimaire de Bolivie, ainsi que des critiques au parti politique du président mexicain', a détaillé Facebook.

La société a supprimé les comptes et a expliqué que derrière eux se trouve un réseau associé à une société de relations publiques basée à Washington.

Cette société a dépensé des millions de dollars pour créer des comptes et des profils afin de soutenir ou de décourager les processus et les personnalités politiques en fonction de leurs intérêts.

Le gouvernement de facto d’Áñez traverse une profonde crise de crédibilité due à une mauvaise gestion de l’économie et des finances, à des scandales répétés de corruption ainsi que pour sa réponse plus que controversée face au Covid-19.

peo/car/avs