Agence de Presse de l'Amérique Latine

Arrestation de cinq migrants en Grèce après l´incendie sur l’île de Lesbos

Athènes, 15 septembre (Prensa Latina) Le ministre grec de la Protection civile, Michalis Chrysohoidis. a signalé aujourd’hui l’arrestation de cinq migrants à la suite de l’incendie qui a détruit le plus grand camp d’accueil pour sans-papiers de la zone insulaire du pays.

Dans des déclarations à l’agence d’État ANA, Chrysohoidis a ajouté que les forces de sécurité poursuivent leurs enquêtes et recherchent une autre personne liée aux personnes détenues.

Le porte-parole de l’Exécutif hellène, Stelios Petsas, a accusé la veille les migrants qui vivaient entassés dans ce camp de Moria, sur l’île de Lesbos, d’être à l’origine de l’incendie alors que l’enquête est encore en cours.

Ce camp accueillait près de 13.000 personnes alors que sa capacité réelle ne permettait de recevoir que 2.500 personnes.

À l’heure actuelle, seuls 400 mineurs non accompagnés ont été transférés sur le continent et seront accueillis par une dizaine de pays européens.

Ce lundi, le ministre de l’Immigration, Notis Mitarakis, a averti que le gouvernement ne traitera que les demandes d’asile de ceux qui entrent dans un nouvel établissement temporaire, d’une capacité de 5.000 personnes.

La situation actuelle des migrants est dénoncée par de nombreuses organisations humanitaires, alors que l’Union Européenne débat toujours d’alternatives pour accueillir les personnes déplacées.

peo/mem/Ehl