Agence de Presse de l'Amérique Latine

Paulo, premier enfant enregistré à Cuba comme fils de deux mères

Par Danay Galletti Hernández

La Havane, 25 de septembre (Prensa Latina) L’enfant Paulo César, âgé de 13 mois, est le premier mineur inscrit au registre de l’état civil de Cuba comme fils de deux personnes du même sexe : la psychologue cubaine Dachelys Valdés et l’anthropologue nord-américaine Hope Bastian.

Récemment, le Ministère de la Justice du pays antillais a délivré son acte de naissance, qui reconnaît la double maternité ou la maternité partagée du couple résidant dans la municipalité havanaise de Plaza de la Revolución.

Dans une interview exclusive accordée à Prensa Latina, l´une des mères, Dachelys Valdés, a expliqué qu´il s´agit de la première étape pour obtenir la citoyenneté du mineur et a expliqué que les démarches, initiées par courrier postal depuis les États-Unis, sont aujourd’hui en suspens en raison de la pandémie de Covid-19.

L’article 7 de la Constitution de la République de Cuba consacre en outre le droit de fonder une famille, quelle que soit sa forme d’organisation, et garantit l’intérêt supérieur de l’enfant et son droit d’être enregistré.

"La voie est maintenant ouverte et davantage de personnes pourront y parvenir, jusqu’à ce que le futur code de la famille le réglemente pour tous et qu’il n’ait pas à émettre des avis spécifiques. Cuba a des facilités et des possibilités d’être harmonieuse, de permettre de coexister et d’offrir des droits aux personnes", a-t-elle déclaré.

Le couple a choisi la nation caribéenne pour élever son fils. "Oui, nous avons d’autres options. Nous pouvons même vivre aux États-Unis, mais tous les endroits ont leurs choses positives et négatives et quand nous mettons cela dans une balance, Cuba gagne toujours", a affirmé Hope Bastian.

Deux ans avant la naissance de Paulo César, dont le nom fait référence au poète péruvien César Vallejo et au philosophe brésilien Paulo Freire, Dachelys et Hope décidèrent de se marier légalement en Floride. L’enfant est né aux États-Unis en 2019 à la suite d’un processus de procréation assistée.

Bien que le pays antillais ne reconnaisse pas encore le mariage entre personnes du même sexe, le Ministère de la Justice a approuvé d´inscrire "mère et mère" pour les deux parents, comme indiqué dans l’acte de naissance de Paulo émis par l’Hôpital de la Floride.

Les deux mères s’accordent à dire que les témoignages de soutien reçus après la diffusion de la nouvelle démontrent la volonté de la société cubaine d’embrasser la pluralité sans préjugés, stéréotypes ou jugements erronés.

"Parfois quand on sort jouer avec Paulo, on nous dit : il est si content. Bien sûr, c’est un enfant heureux. Il a deux personnes complètement amoureuses de lui, attentives à ses besoins, partageant chaque jeu, nourriture et éveil", a déclaré Dachelys.

"La famille est amour, ce ne sont pas des rôles, ni des orientations, des races ou des ethnies. Il n’est pas nécessaire d’accoucher, il n’est pas nécessaire de jouer un rôle biologique, aucune de ces choses n’est nécessaire lorsque vous avez la décision consciente d’aimer quelqu’un, d’amener un garçon ou une fille au monde, de l’aimer et de tout lui donner, car c’est une famille", a-t-elle conclu.

peo/ft/dgh