Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’ancien ministre de l’Intérieur de l’Uruguay présente un roman policier

Montevideo, 17 novembre (Prensa Latina) De ministre de l’Intérieur de l’Uruguay à romancier policier, Eduardo Bonomi a présenté aujourd’hui son premier ouvrage du genre intitulé Código 79 (Code 79).

À partir d’une vaste connaissance acquise dans l’exercice de ses fonctions, l’actuel sénateur du Frente Amplio (Alliance de gauche) a écrit une histoire de fiction sur le trafic de drogue, les gangs et la marginalité qui dans la réalité ont grandi dans les années 1990.

Une note des éditions Editorial Sudamericana en charge du livre, résume l’intrigue par "une enquête journalistique, deux assassinats qui changent le destin de nombreuses familles, le football comme théâtre de violence et soupape d’évasion et un réseau de narcotrafiquants qui grandit autour de l’activité de pêche".

Selon l’auteur, il a écrit une grande partie du roman "dans les avions et les aéroports, principalement lors de deux voyages en République Populaire de Chine".

À l’âge de 72 ans, nombreux sont ceux qui estiment qu´il connait le monde de la criminalité comme peu de personnes, puisqu’il a occupé le portefeuille de l’intérieur de 2010 à 2020 et a été le témoin direct des changements que le monde et la société uruguayenne ont connus en matière de sécurité des citoyens.

Syndicaliste dans sa jeunesse, Bonomi a vendu des livres, a travaillé dans la pêche et a intégré le Mouvement de Libération Nationale-Tupamaros, militantisme pour lequel il a été emprisonné entre 1972 et 1985, après avoir été accusé de faire partie d’un groupe de guérilleros qui ont attaqué un policier carcéral.

peo/tgj/hr