Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Colombie proroge de 10 ans la validité de la Loi des victimes

Bogota, 18 novembre (Prensa Latina) La chambre des sénateurs de Colombie a approuvé aujourd’hui à la majorité de proroger de 10 ans la validité de la loi 1448, ou des Victimes, afin d’offrir justice et réparation aux victimes de la guerre civile.

Ainsi, la chambre haute du Congrès de la République (bicaméral) maintient en vigueur pendant une décennie les mesures de prise en charge, d’assistance et de réparation intégrale des victimes du conflit armé interne qui, pendant des décennies, a opposé l’État, les guérillas et les groupes paramilitaires.

Le directeur de l’Unité pour la prise en charge et la réparation intégrale aux victimes, Ramón Alberto Rodriguez, a applaudi la décision du Sénat et l’a qualifiée d'"historique" car elle veille à la tranquillité des plus de neuf millions de victimes du conflit.

"Ce que nous cherchons à faire, c’est de renforcer les droits acquis par les victimes, et non de régresser, et (...) d’avancer dans la réparation intégrale de ces Colombiens qui sont aujourd’hui dans le Registre unique des victimes", a déclaré Rodriguez.

La prorogation de la loi a été présentée par le sénateur du Parti social d’unité nationale, Roy Barreras, qui a déclaré dans un communiqué que la mesure était une reconnaissance des victimes et des quelque 200 mille disparus.

Barreras, membre de la délégation du gouvernement aux pourparlers de paix avec l´ancienne guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) à La Havane, Cuba, a souligné qu’au rythme actuel de travail il faudrait 47 ans pour s’occuper de toutes les personnes touchées par le conflit, applaudissant dans le même temps le caractère inclusif de la loi 1448.

peo/tgj/avs