Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba rejette l’interdiction des vols humanitaires depuis les États-Unis

La Havane, 21 novembre (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a rejeté aujourd’hui l’interdiction récente du Département d’État nord-américain de vols de fret humanitaire des États-Unis vers la plus grande des Antilles.

La nouvelle mesure est un acte impitoyable, a déclaré le porte-parole de la diplomatie cubaine sur le réseau social Twitter.

Le gouvernement Trump renforce la souffrance des familles cubaines dans les deux pays jusqu’au dernier moment, a-t-il manifesté.

La presse a annoncé cette semaine que le gouvernement des États-Unis avait refusé d’exempter deux compagnies aériennes charter de l’interdiction des vols entre les États-Unis et Cuba.

"Nous avons reçu une orientation du Département d’Etat selon laquelle les demandes ne relevaient pas des exceptions spécifiées et que l’octroi de l´autorisation demandée ne serait pas d’intérêt pour la politique étrangère des Etats-Unis", a rapporté le Département des Transports (DOT) dans un communiqué cité par Spoutnik.

Les deux sociétés qui ont demandé l’autorisation, Skyway Enterprises et IBC Airways, Inc., ont affirmé que leurs vols étaient de nature humanitaire.

Cette condition devait leur permettre de voler vers l’île sous les exceptions de l’ordre de suspension des vols charter du DOT.

Ce refus s’ajoute à la longue liste de dispositions du gouvernement de Donald Trump, qui selon les estimations de l’exécutif cubain dépasse les 120 mesures depuis 2019.

peo/mem/ebr