Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le Sénat du Mexique approuve la dépénalisation de la marijuana

Mexique, 21 novembre (Prensa Latina) Les consommateurs mexicains de marijuana font la fête aujourd’hui car le Sénat a approuvé hier par un vote final de 82 contre 18 l’usage ludique adulte du cannabis, en avoir sur soi et le fumer étant dépénalisé.

À l’extérieur du Sénat, un groupe important de consommateurs qui y séjournent depuis des mois dans un camp de tentes, et ayant planté tous les jardins extérieurs de plantes de cannabis feuillues, ont applaudi la décision qu’ils prennent déjà pour un fait, même si la ratification des députés reste à obtenir.

Selon les législateurs qui l’ont approuvée, il s’agit d’une décision historique qui met fin à un siècle d’interdiction et de criminalisation de cette drogue, et de l’une des lois les plus controversées de l’actuelle législature, a reconnu le président de la Commission de Justice, Julio Menchaca, qui a souligné que 17 initiatives avaient été discutées.

La nouvelle loi prévoit que chaque adulte peut porter jusqu’à 28 grammes de marijuana pour son usage personnel ; et qu´à partir de cette quantité et jusqu’à 200 grammes la personne sera passible d’une amende. Le fait d´avoir plus de 200 grammes sera considéré comme du trafic au détail et à compter des 100 mille grammes cela sera considéré comme un délit de narcotrafic.

Les modifications apportées à l’avis ont notamment porté de quatre à six le nombre de plantes pouvant être cultivées à domicile et jusqu’à huit dans le cas de plusieurs fumeurs dans la famille.

Les sept points clés de la dépénalisation approuvée par le Sénat incluent également que les personnes de plus de 18 ans seront autorisées à consommer du cannabis psychoactif.

Les consommateurs ne sont plus tenus d’avoir des barrières physiques dans les maisons et d’éviter que d’autres personnes non consommatrices n’aspirent la fumée. Libération de personnes poursuivies ou condamnées pour simple possession est également actée.

Il est également prévu qu’à son entrée en vigueur, un programme national de prévention et de traitement des toxicomanies devra être élaboré dans un délai de six mois. Enfin, la consommation dans les établissements commerciaux est interdite.

peo/mem/Lma