Articles

Soutien apporté à Cuba en France contre une provocation payée depuis les États-Unis

Paris, 3 décembre (Prensa Latina) L’association Cuba Coopération France (Cubacoop) a réitéré aujourd’hui son soutien à l’île et sa révolution face à une nouvelle provocation payée depuis les États-Unis pour engendrer l’instabilité et la violence.

Dans sa publication hebdomadaire La Lettre électronique Hebdo, l’organisation fondée en 1995 a qualifié de spectacle médiatique conçu pour les réseaux sociaux, les actions à La Havane d’un petit groupe de personnes présentées comme le 'mouvement de San Isidro'.

Ces groupuscules reçoivent de l’argent pour leurs activités à Cuba, qui vont jusqu’à la violence, en incluant parmi les cibles des incendies de magasins et autres établissements, est-il souligné dans le texte signé par son vice-président, Michel Humbert.

L’association de solidarité et de collaboration avec la plus grande des Antilles a répudié le fait que les contre-révolutionnaires réclament la liberté de Denis Solis, condamné pour outrage et lié à des terroristes qui organisent et financent des sabotages depuis Miami.

Cubacoop a souligné la réaction du gouvernement de l’île, qui a dévoilé la nouvelle agression et sa composante médiatique.

À cet égard, l’organisation impliquée dans des dizaines de projets de collaboration dans le pays caribéen a insisté sur l’utilisation des technologies modernes de l’information et de la communication comme fer de lance pour discréditer les autorités et semer la confusion dans la population.

À Cuba, ces méthodes échouent, parce que le gouvernement et la révolution bénéficient du soutien majoritaire de la population, qui défend fermement son indépendance et les conquêtes révolutionnaires, a manifesté l´association dans sa publication hebdomadaire.

peo/mem/wmr