Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Mexique adopte une loi réglementant les activités de la DEA et du FBI

Mexique, 16 décembre (Prensa Latina) La Chambre des députés du Mexique a adopté hier, par 329 voix contre 98, une réforme de la loi sur la sécurité nationale qui réglemente les activités de renseignement des États-Unis et d’autres pays sur son territoire.

Bien que cette réforme n´ait pas recueilli le vote des partis d’opposition Action nationale et Mouvement citoyen, la réforme n’a pas fait l’objet de réserves et a été transmise à l’Exécutif fédéral pour approbation définitive.

La réforme, qui vise principalement à réglementer l’activité de l´agence anti-drogues (DEA) et du Bureau fédéral d’investigations (FBI)  des États-Unis et de plusieurs autres bureaux de ce pays, prévoit que, dans le cadre de la coopération internationale, les ambassades et missions étrangères doivent informer le Mexique de leurs actions.

Les agents étrangers pourront être autorisés à se rendre temporairement sur le territoire national à des fins d’échange d’informations, dans le cadre des conventions et programmes de coopération bilatérale conclus avec l’État mexicain en matière de sécurité.

Le Ministère des Affaires Étrangères, en accord avec ceux de la Sécurité, de la Défense nationale et de la marine, décidera de l’accréditation et de la circonscription territoriale de l’agent étranger concerné.

La nouvelle loi interdit et limite de nombreuses activités de ce type, par exemple en demandant au Groupe de haut niveau sur la sécurité une autorisation préalable pour les réunions de ses agents.

À elle seule la DEA compte 11 bureaux au Mexique, a déclaré le sénateur Ricardo Monreal, l’un des promoteurs de la réforme, et on ne sait actuellement pas combien d’agences et de nombre d’agents étrangers ont des activités dans le pays.

peo/agp/Lma