Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba rappelle les résultats de sa campagne d’alphabétisation de 1961

La Havane, 22 décembre (Prensa Latina) Cuba célèbre aujourd’hui la journée de l’éducateur et rappelle la clôture de la campagne qui en 1961 a fait du pays le premier territoire libre d’analphabétisme dans la région latino-américaine.

Selon des investigations officielles, plus de 100.000 étudiants ont été convoqués par le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, pour le mouvement d’alphabétisation qui a débuté le 1er janvier de cette même année 1961.

Par la suite, 14.000 travailleurs y ont également participé, concentrant leur travail dans les zones rurales, ainsi que 34.772 enseignants bénévoles.

La campagne a marqué l’avenir de la nation, où près d´un million de personnes étaient analphabètes en 1961, et plus de 800 mille enfants âgés de 5 à 15 ans n’allaient pas à l’école avant le triomphe révolutionnaire.

Cette campagne a réduit le taux d’analphabétisme à 3,9 % et facilité l’accès gratuit et universel aux différents niveaux d’enseignement.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la science et la culture (Unesco) a qualifié cette initiative d’exemple pionnier des valeurs défendues par l’Organisation pour le Programme d’Éducation à l’horizon 2030.

'Sans précédent en Amérique latine et dans les Caraïbes, ce fait a constitué le point de départ des progrès éducatifs remarquables réalisés par le pays', a récemment reconnu la Commission nationale cubaine de l’Unesco sur son compte Facebook.

Le 22 décembre 1961, sur la Place de la Révolution de La Havane, Fidel Castro a annoncé la fin de la campagne d’alphabétisation et Cuba est proclamée territoire libre d’analphabétisme.

Près de six décennies plus tard, dans le contexte complexe de la Covid-19, l’Unescoa reconnu les stratégies de l’île en matière d’éducation inclusive et de qualité, selon son dernier rapport (2020) sur le développement de ce secteur dans le monde.

Aujourd’hui, la nation caribéenne coopère avec d’autres pays pour éradiquer l’analphabétisme en appliquant la méthode nationale Yo sí puedo (Oui, je peux).

Selon le chancelier cubain Bruno Rodriguez, 10 millions 604 mille 827 personnes ont appris à lire et à écrire dans 30 pays grâce à ce programme.

peo/Jha/idm/cvl