Agence de Presse de l'Amérique Latine

Evo Morales met en garde contre un nouveau coup d’État en Bolivie

La Paz, 28 décembre (Prensa Latina) L’ancien président bolivien, Evo Morales, a averti samedi que le risque latent d’un nouveau coup d’État persiste et a demandé à ses partisans de discuter de la manière de protéger le président Luis Arce et le processus de changement.

Morales a fait ces déclarations lors d’une assemblée de la direction du Mouvement Vers le Socialisme (MAS) et des six fédérations de cultivateurs de feuilles de coca du territoire du Chapare, dans le département central de Cochabamba.

'Le thème du coup d’État reste d’actualité, c’est une lutte idéologique, programmatique, c’est une lutte culturelle, sociale, communale et claire, une lutte électorale', a-t-il déclaré lors du rendez-vous d’évaluation politique et organique du MAS, qui en fixera les objectifs pour l’année prochaine.

Il a souligné que le mouvement devrait discuter de 'comment protéger Lucho (Luis Arce), le président, David (Choquehuanca), le vice-président, et comment défendre le processus de changement'.

 « Ici, nous devrions discuter en profondeur la nouvelle doctrine militaire et de la police, à quoi vont servir la police, les forces armées ? », a-t-il déclaré tout en rappelant que l´ancien chef des Forces Armées, le général Sergio Orellana, a tenté d’empêcher Luis Arce d’assumer la présidence dans les jours précédant la cérémonie.

peo/rc/Mrs