Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Cameroun héberge des soldats centrafricains

Yaoundé, 29 décembre (Prensa Latina) Au total, 117 soldats de la République centrafricaine se sont réfugiés au Cameroun, à la suite d’attaques répétées de détachements rebelles dans leur pays, ont rapporté hier les autorités de ce pays.

Gregoire Mvongo, gouverneur de la région orientale du Cameroun, a déclaré que les militaires étaient arrivés la semaine dernière à Garoua-Boulai, une ville frontalière, après les attaques rebelles dans le nord-ouest de la République centrafricaine.

'Ils sont arrivés avec leur matériel de guerre et ont été désarmés avant d’être reçus par le sous-préfet de Garoua-Boulai et les autorités militaires locales', a ajouté Mvongo.

Ces troupes se trouvent dans un camp militaire en attendant leur retour en Centrafrique dès que la situation sécuritaire s’améliorera, dont la détérioration a conduit les autorités camerounaises à rester constamment en alerte.

À cet égard. le gouverneur de cette région présidé la semaine dernière une réunion des organes de sécurité à Garoua-Boulai sur la crise politique et l’instabilité en République centrafricaine voisine.

'Le nombre de réfugiés augmente significativement de jour en jour (...) Des personnalités centrafricaines de haut rang ont dû s’établir pour des raisons de sécurité', a signalé le gouverneur à la presse après cette rencontre.

La situation dans l’État voisin reste très tendue depuis que la Cour constitutionnelle a rejeté la candidature de l’ancien président François Bozizé aux élections du 27 décembre.

Des milices, dont certaines proches de Bozizé, ont récemment attaqué des civils, les forces armées et la mission de paix de l’ONU, et on estime que la violence a déplacé plus de 55.000 personnes, selon les évaluations du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

Dans ce contexte, plusieurs villes du nord-ouest du pays ont subi les pires sièges et affrontements entre les groupes rebelles et l’armée.

peo/msm/mt