Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des rabbins demandent à Israël de fournir des vaccins anti-Covid-19 aux Palestiniens

Tel Aviv, 6 janvier (Prensa Latina) Environ 200 rabbins ont demandé au gouvernement israélien de protéger la population palestinienne de la bande de Gaza sous blocus et de la Cisjordanie avec des vaccins contre la Covid-19, des territoires actuellement frappés par une deuxième vague de la pandémie.

Ce groupe a souligné que fournir cette préparation prophylactique aux habitants des deux territoires contrôlés par Israël était un impératif moral, a souligné le Jerusalem Post.

Nous, rabbins de diverses dénominations, lançons un appel au gouvernement israélien pour qu’il accélère la distribution du vaccin anti-Covid-19 dans tout notre pays et, parallèlement, avec autant d’importance et d’urgence, en Cisjordanie et à Gaza, ont souligné les signataires de la pétition.

Ce collectif a cité les paroles de l’érudit juif Maïmonide qui a écrit que c’est une obligation religieuse de sauver d’autres êtres humains.

Sans l’intervention d’Israël, le taux et l’ampleur de l’infection à Gaza vont exploser, l’État qui exerce un contrôle étendu sur l’accès terrestre, maritime et aérienne de ce territoire côtier doit reconnaître sa responsabilité pour la santé et le bien-être des deux millions d’êtres humains qui y vivent, ont insisté les rabbins au sujet de la Gaza.

Des experts ont averti que les territoires sous la juridiction de l’Autorité Nationale Palestinienne (ANP) sont au bord d’une catastrophe sanitaire due à l’explosion de contagions, aux ressources limitées dont ils disposent pour y faire face et à la fragilité du système hospitalier déjà saturé.

Depuis le premier foyer d´infection, en mars dernier, à ce jour, 1.663 personnes sont mortes à Gaza et en Cisjordanie, sur plus de 162.000 contaminés.

L’état d’urgence, qui a permis d’isoler des localités avec une situation épidémiologique complexe, de rétablir un confinement complet les vendredis et samedis et des couvre-feux nocturnes du dimanche au jeudi, est en vigueur dans les deux territoires.

Le mois dernier, une vingtaine de députés européens ont demandé à Israël de lever le blocus de Gaza afin de soulager les souffrances de ses habitants, de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire afin de contenir la propagation du SARS-Cov-2, qui est à l’origine de la grave maladie, et d´offrir une attention digne aux malades.

Selon l’agence de presse Wafa, le président de l’ANP, Mahmoud Abbas, a demandé le soutien du président russe Vladimir Poutine pour l’achat de doses du vaccin Spoutnik V.

Les dirigeants de ce peuple arabe tiennent le gouvernement israélien responsable de la détérioration des conditions de vie et de la crise sanitaire dans la bande de Gaza, souffrant d´un blocus de longue date.

En outre, l’ANP réclame la libération d’environ quatre mille prisonniers palestiniens, en priorité pour les personnes âgées et d’autres souffrant de maladies chroniques, qui se trouvent dans des prisons israéliennes au milieu de la pandémie et sans les mesures préventives indispensables.

peo/mem/ap/gdc