Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Royaume-Uni finance des programmes de communication contre le Venezuela

Caracas, 8 janvier (Prensa Latina) Le gouvernement du Royaume-Uni a illégalement financé le site Internet Efecto Cocuyo pour saper et déstabiliser le Venezuela, ont révélé hier des médias nationaux.

Selon un rapport de la télévision Globovisión, qui décompose une étude initialement divulguée par le média britannique Daily Maverick (ou Declassified-UK), la page web vénézuélienne mentionnée a été engagée pour un million de dollars pour servir de 'mercenaire du journalisme'.

Ce rapport révèle que des projets de promotion du prétendu journalisme d’investigation indépendant en Amérique latine sont financés depuis longtemps depuis ce pays européen pour discréditer des dirigeants étrangers et les mouvements politiques considérés comme une menace pour les intérêts commerciaux britanniques.

En réponse à une demande de liberté d’information traitée par les responsables du site web, la chancellerie britannique a fourni des données montrant comment, entre janvier 2016 et septembre 2018, elle a financé la fondation Efecto Cocuyo, ainsi que l’Institut radiophonique Fe y Alegria et le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP), rapporte la note.

Selon le rapport de Globovisión, dans les documents il est prouvé, entre autres, que pendant qu’elle recevait ces fonds Cocuyo s’est associé avec les organisations britanniques Bellingcat et Forensic Architecture pour approfondir l´enquête et demander plus de preuves sur le décès d’Óscar Pérez lors d’un affrontement avec la police vénézuélienne.

Perez était un officier de police qui a volé un hélicoptère le 27 juin 2017 pour lancer des explosifs sur plusieurs bâtiments gouvernementaux dans le centre de Caracas, des attaques terroristes dont plusieurs médias ont voulu faire entendre qu’elles étaient héroïques.

En juillet 2019, Luz Mely Reyes, rédactrice en chef du site, a participé à la Global Conference for Media Freedom à Londres et lors de laquelle par le ministre des Affaires Étrangères de l’époque, Jeremy Hunt, l’a félicitée en soulignant qu’elle avait défié 'le régime de Maduro en cofondant un site d’information indépendant', assure Globovisión.

Declassified, note le rapport, a récemment révélé qu’une unité secrète de propagande de la Guerre Froide britannique, appelée Département de recherche de l’information (IRD), a tenté d’empêcher le socialiste chilien Salvador Allende de remporter les élections présidentielles de 1964 et 1970, ainsi que la relation de cette unité avec la dictature brésilienne de 1964-1985.

Il souligne que, bien que l’IRD ait fermé en 1977, les autorités britanniques continuent à parrainer des projets journalistiques prétendument indépendants en Amérique latine.

Les documents obtenus par Declassified montrent également que la Westminster Foundation for Democracy, connue comme le bras de promotion de la démocratie au Royaume-Uni, a exécuté des programmes au Venezuela et contre ce pays dans lesquels ont été investis plus d’un million de dollars depuis 2016 pour renverser le processus bolivarien.

peo/agp/ycv