Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba et l’Iran signent un accord sur le candidat vaccinal Soberana 02

La Havane, 12 janvier (Prensa Latina) L’Institut Finlay de Vaccins de Cuba et Pasteur d’Iran ont signé vendredi dernier un accord de collaboration pour compléter les preuves cliniques du candidat vaccinal anti-Covid-19 de l’île caribéenne, Soberana02 (Souveraine 02).

Sur son compte officiel sur Twitter, l’entité cubaine a précisé que 'cette synergie permettra de progresser plus rapidement dans la vaccination contre le virus SARS-Cov-2 dans les deux pays'.

Pour sa part, le groupe insulaire Biocubafarma a également souligné l’engagement de coopération entre les deux nations.

« L’Institut Pasteur d’Iran a une longue histoire de collaboration avec Biocubafarma. Aujourd’hui, les liens d’amitié entre nos deux pays sont renforcés par un nouvel accord relatif au vaccin Soberana de l’Institut Finlay contre la Covid-19 », a souligné l’entité.

Soberana 02 a commencé sa phase II d’essais cliniques le 22 décembre dernier lorsque les premiers volontaires ont été vaccinés et est ainsi devenu le premier candidat vaccinal latino-américain à atteindre ce stade.

Récemment, et en exclusivité avec Prensa Latina, le directeur de l’Institut Finlay, le Docteur en Sciences Vicente Vérez, a expliqué qu’ils se préparaient à faire des études d’efficacité de ce médicament à l’étranger.

Il a précisé qu’après la phase II des investigations cliniques, la troisième phase des essais, dans laquelle ils prévoient l’évaluation de l’efficacité à la fois dans le pays caribéen et à l’étranger, sera lancée.

Le candidat est un vaccin conjugué, dans lequel l’antigène du virus, le domaine de liaison au récepteur (RBD), est lié chimiquement au toxoïde tétanique.

Selon Vérez, le médicament a deux formulations et la seconde a été très efficace chez l’animal, car elle a provoqué une réponse immunitaire très puissante dès la première semaine de sa première dose.

Elle induit également une mémoire de longue durée dans la réponse immunitaire qui, en plus de produire des anticorps, les fait durer, a-t-il expliqué.

Le Finlay a également développé le candidat Soberana 01, dont la phase I de l’essai clinique devait être achevée à la fin de 2020 mais a été retardée.

En outre, la plus grande des Antilles compte deux autres candidats vaccinaux contre la Covid-19, élaborés au Centre de génie génétique et de biotechnologie : Abdala et Mambisa. Ce dernier est appliqué par voie nasale.

peo/oda/cdg