Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela remet une note de protestation au Royaume-Uni pour ingérence

Caracas, 12 janvier (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a remis hier une note de protestation à l’ambassadeur du Royaume-Uni, Andrew Soper, pour l’ingérence de Londres dans les affaires intérieures de la nation sud-américaine.

Le Gouvernement bolivarien a en particulier contesté l’utilisation de fonds publics britanniques pour le financement d’organisations et de médias numériques vénézuéliens, sans en informer les autorités vénézuéliennes, a précisé Arreaza sur le réseau social Twitter.

Alors qu’ils (les autorités britanniques) séquestrent l’or vénézuélien nécessaire pour faire face à la Covid-19, ils financent des médias et des organisations d’opposition. Nous transmettrons cette plainte aux Nations Unies', a souligné précédemment le titulaire sur la plate-forme de communication.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a fait référence à un rapport publié par le groupe de recherche et d’analyse Misión Verdad concernant les implications du Royaume-Uni dans des plans secrets visant à déstabiliser l’Exécutif bolivarien.

L’un des projets financés par le Gouvernement britannique prévoyait d’allouer jusqu’à 250 mille livres sterling (environ 340 mille dollars) à des secteurs du journalisme pour 'influencer les agendas médiatiques locaux et nationaux' vénézuéliens.

Un autre programme, financé par le Ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni par l’intermédiaire de la Westminster Foundation for Democracy, était axé sur la prétendue « promotion de la démocratie », a signalé la source spécialisée.

Selon Misíon Verdad, 750 mille livres sterling ou l’équivalent en dollars étasuniens, soit plus d’un million, ont été dépensés depuis 2016 pour des opérations discrètes dans le cadre de ce projet.

Des détails sur ces activités ont été publiés par les journalistes de Declassified UK, Matt Kennard et John Mcevoy, collaborateur de The Canary et Brasil Wire.

L’enquête faisait partie d’une série d’articles publiés pour Declassified UK dans lesquels il exposait les efforts du Royaume-Uni pour promouvoir un changement de régime contre le gouvernement du président Nicolas Maduro au Venezuela.

peo/car/Wup