Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier de Cuba dénonce le terrorisme des États-Unis contre l’île

La Havane, 14 janvier (Prensa Latina) Le chancelier cubain Bruno Rodriguez a réaffirmé aujourd’hui que la nation caribéenne est victime du terrorisme organisé, financé et perpétré par le gouvernement des États-Unis.

Par le biais de son compte Twitter, le titulaire a également souligné que ces actes de terreur contre l’île sont planifiés par des individus et des organisations qui résident ou opèrent dans ce pays, avec la tolérance de ses autorités.

Ainsi, le ministre des Affaires Étrangères a de nouveau rejeté l’inclusion de la nation caribéenne dans la liste de pays parrainant le terrorisme élaborée par les États-Unis.

'Nous ne reconnaissons pas les listes unilatérales créées pour diffamer et justifier des mesures coercitives', a-t-il ajouté.

La décision du département d’État des États-Unis a suscité un large rejet international et des démonstrations de solidarité avec l’île par des blocs régionaux, des députés européens, des sénateurs nord-américains, des gouvernements, des militants, des partis politiques et des politologues, entre autres personnalités et institutions dans différentes parties du monde.

Les spécialistes s’accordent à dire que l’action unilatérale de l’administration du président Donald Trump vise à imposer de nouvelles restrictions diplomatiques et économiques à la plus grande des Antilles et à entraver une avancée des relations bilatérales avec le prochain mandat de Joe Biden.

Le chef de l’État cubain, Miguel Diaz-Canel, a déclaré sur les réseaux sociaux que cette inclusion représentait les derniers sursauts d’une administration en échec et corrompue ayant des engagements avec la mafia cubaine de Miami.

'L’administration discréditée de Trump fait tout son possible pour entraver et éviter une amélioration des relations pendant la présidence de Biden', a dénoncé Diaz-Canel sur Twitter.

Malgré le rejet mondial, le secrétaire d’État nord-américain, Mike Pompeo, a annoncé l’inscription de Cuba sur la liste unilatérale des pays qui parrainent le terrorisme.

peo/jf/idm