Articles

Irak : dénonciation de la détention d’armes nord-américaines par des terroristes

Bagdad, 15 janvier (Prensa Latina) Le chef de l’Union des universitaires musulmans de la province orientale de Diyala, en Iraq, Yabar Al-Mamuri, a dénoncé aujourd’hui la détention par le groupe terroriste État Islamique de fusils nord-américains pour francs-tireurs.

'Daesh (acronyme arabe pour l’État islamique) utilise des armes nord-américaines puissantes pour attaquer les forces irakiennes', a déclaré le clerc dans une interview à l’agence de presse Al-Maluma.

Les autorités doivent mener une enquête approfondie pour expliquer comment ces fusils sont tombés aux mains de terroristes, a-t-il demandé.

Le média susmentionné a suggéré que les États-Unis financent les cellules dormantes de Daech pour créer le chaos et l’insécurité, afin de justifier leur présence militaire refusée dans le pays arabe.

Al-Mamuri a confirmé que des éléments des forces iraquiennes, des Unités de mobilisation populaire d´Irak (al-Hashd al-Shaabi, en arabe) et des civils avaient été pris pour cibles par des tireurs isolés terroristes à Diyala.

D’autres provinces iraquiennes sont également menacées par cette méthode d’assassinat que le groupe terroriste a maintenant adoptée.

En décembre 2017, le gouvernement a proclamé sa victoire sur le groupe extrémiste, après avoir repris le contrôle de tous les territoires occupés par ce groupe depuis la mi-2014.

Toutefois, il dispose encore de cellules dormantes dans presque tout le pays et a récemment repris ses opérations dans les provinces de Kirkouk (nord), Salah al-Din (centre), Diyala (est) et Anbar (centre-ouest).

peo/otf/arc