Agence de Presse de l'Amérique Latine

Liban: présage d’une explosion sociale face à l´accentuation de la crise

Beyrouth, 31 mars (Prensa Latina) Un organisme de l’ONU a présagé ce mardi des éclatements sociaux et des troubles aux conséquences imprévisibles au Liban comme résultat de la crise économique et financière la plus grave du pays depuis des décennies.    

Le porte-parole de l’ONU pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Mohamed Al Aidarous, a assuré que l’exacerbation des problèmes socioéconomiques libanais provoquera un fort éclatement civil. 

Al Aidarous a ajouté que la capacité libanaise de faire face à l’insubordination populaire initiée en octobre 2019 par les taux élevés de chômage, de pauvreté, d’inflation et la pandémie de Covid-19 est presque inexistante.

Il a notamment souligné que les mesures de lutte contre la pandémie avec la fermeture des activités économiques ont eu un impact négatif sur la sécurité alimentaire de la plupart des Libanais et des réfugiés.

La Banque centrale prévoit suspendre les subventions en dollars sur une série de produits de base, ce qui débouchera sur une nouvelle hausse des prix des produits déjà hors de portée d’une grande partie de la population. 

La combinaison de tous ces facteurs négatifs a plongé plus de 50 pour cent des Libanais en dessous du seuil de pauvreté que les entités internationales situent à 3,64 dollars par jour.

Selon le porte-parole de la FAO, la réduction des subventions affectera les importations de blé et de 127 types de médicaments et de combustibles.

Si le scénario se déroulent ainsi, les citoyens ordinaires et les réfugiés syriens et palestiniens tomberont alors encore plus bas dans la chaîne alimentaire nationale et seront les bases d´une explosion sociale massive, a-t-il manifesté.

peo/Jcc/msm/arc