Agence de Presse de l'Amérique Latine

Oxfam appelle à mettre fin à l’apartheid des vaccins contre la Covid-19

Londres, 6 avril (Prensa Latina) L’organisation internationale Oxfam a exhorté aujourd’hui les pays riches à mettre fin à l’apartheid des vaccins contre la Covid-19 et à permettre la production massive de préparations moins chères pour immuniser toute la population mondiale.

Oxfam, avec d’autres membres de l’Alliance populaire pour le vaccin, appelle à mettre fin à cette situation, où nous voyons les nations riches vacciner une personne par seconde, alors que de nombreux pays en développement n’ont pas pu administrer une seule dose, a affirmé la fédération qui regroupe une vingtaine d’institutions caritatives.

Selon le communiqué, si ce déséquilibre n’est pas corrigé à temps, les pertes économiques mondiales pourraient atteindre 9,2 millions de millions de dollars.

Le texte ajoute qu’en plus de faire face à la pénurie actuelle de vaccins, qui provoque des affrontements commerciaux entre les pays riches, ceux-ci devraient également injecter 650 milliards de dollars supplémentaires dans l’économie mondiale pour aider le monde en voie de développement à surmonter les effets dévastateurs de la pandémie.

Avec ces deux initiatives, nous ferions un grand pas en avant pour fournir la protection sanitaire et favoriser une relance économique dont les peuples ont tant besoin, ajoute Oxfam.

Selon les estimations de la Fédération, d’après une étude de la Chambre de commerce internationale, en raison de l’inégalité de la distribution et de l’accès aux vaccins, les États-Unis, par exemple, pourrait perdre jusqu’à 2.700 dollars par personne pour le revenu familial.

Dans le cas du Royaume-Uni et de la France, les pertes par habitant s’élèveraient à 1.380 et 1.239 dollars, respectivement.

Oxfam a également souligné que, malgré ces prévisions, ce sont précisément ces nations riches qui s’opposent aux appels de l’Inde, de l’Afrique du Sud et de l’Organisation mondiale du commerce pour mettre fin au monopole des grandes multinationales pharmaceutiques et pouvoir produire des préparations anti-Covid-19 moins chères et en plus grandes quantités.

peo/mgt/nm