Articles

L’Iran exige la levée des sanctions nord-américaines

Téhéran, 7 avril (Prensa Latina) L’Iran a réitéré hier sa demande de levée des sanctions nord-américaines lors de la première session d’une réunion à Vienne, en Autriche, consacrée à l’examen du Plan d’action global conjoint (PAGC, ou accord nucléaire).

Les signataires du pacte ont écouté l’intervention de l’envoyé iranien Abbas Araqchi, qui a souligné que l’élimination des mesures punitives nord-américaines est la première et primordiale décision pour sauver l’accord multilatéral.

Araqchi, souligne un rapport de HispanTV, a assuré que Téhéran est prêt à revenir à la source de l’accord après avoir vérifié que Washington a levé ses sanctions.

La réunion de la Commission mixte du PAGC a duré une heure et les participants se sont mis d’accord pour tenir des consultations au niveau des experts.

La rencontre d’hier a été tenue par des fonctionnaires de haut rang des chancelleries d’Iran, du Royaume-Uni, de France, de Chine, de Russie et d’Allemagne, signataires du traité multilatéral qui sous-tend la résolution 2231 de l’ONU.

Une délégation nord-américaine, dirigée par l’envoyé spécial pour l’Iran Rob Malley, se trouve également à Vienne, bien qu’en marge du rendez-vous, les États-Unis ayant abandonné l´accord en mai 2018 et les autorités iraniennes n’acceptant aucun dialogue avec Washington.

Les négociations envisagent la recherche d’une alternative pour maintenir le PAGC en vigueur, après la débâcle provoquée par la sortie des États-Unis et leurs pressions exercées sur les autres signataires.

L’Iran a réaffirmé qu’il n’y aura de retour à l’accord nucléaire que si les États-Unis corrigent la politique de pression maximale de l’ancien président Donald Trump par laquelle la Maison Blanche a repris les sanctions que les autorités du pays perse qualifient de terrorisme économique.

peo/mem/arc