Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Irak assumera seul la lutte contre le terrorisme

Bagdad, 8 avril (Prensa Latina) L’Irak assumera seul le combat contre les groupes terroristes et les militaires étasuniens ne resteront dans le pays arabe que comme conseillers et instructeurs, a confirmé aujourd’hui une dépêche du site Rudaw news.

Le conseiller à la sécurité nationale iraquien, Qassem al-Araji, a assuré qu’il n’y aurait plus de bases étrangères sur le territoire national lors de déclarations tenues à la fin de la troisième série de pourparlers entre Washington et Bagdad.

'La partie étasunienne retirera un nombre important de militaires, tandis que les irakiens assumeront exclusivement la tâche de combattre Daech (acronyme arabe de l’État islamique)', a déclaré Araji.

Avant cette rencontre, les Unités de mobilisation populaire (al-Hashd al-Shaabi en arabe) ont annoncé qu’elles étaient prêtes à lancer des attaques contre les représentants du Pentagone dans le pays.

Dans une déclaration diffusée par Telegram, la Résistance a estimé qu’elle maintiendrait sa belligérance s’il n’y avait pas de date fixée pour le retrait final des occupants nord-américains.

Al-Hash al-Shaabi, qui fait partie des forces armées irakiennes, a réfuté une déclaration des États-Unis et de l’Irak, qu’ils ont qualifiée de négligente et sans indice, au sujet de la loi adoptée par le Parlement pour expulser les militaires étrangers.

Les intérêts américains en Irak sont souvent pris pour cible depuis les assassinats du général iranien Qasem Soleimani et du sous-commandant iraquien d’Al Hash al Shaabi, Abu Mahdi al-Mohandes, à Bagdad en janvier 2020.

peo/msm/arc