Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les candidats clôturent leur campagne électorale au Pérou

Lima, 8 avril (Prensa Latina) Les 18 candidats présidentiels et plus de deux mille candidats au Parlement péruvien clôtureront aujourd’hui leur campagne pour les élections générales de dimanche prochain, en ce dernier jour autorisé pour le prosélytisme.

Les candidats réaliseront diverses activités, avec des limitations déterminées par les normes de sécurité sanitaire en vigueur contre la pandémie de Covid-19, qui a fait hier 314 morts, le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie, il y a plus d’un an.

Parmi les 18 candidats à la gouvernance du pays à compter du 28 juillet prochain et pendant cinq ans, seuls six, selon les sondages, ont la possibilité d’accéder aux deux premières places, et se retrouvaient dans un mouchoir de poche dans les dernières enquêtes, dont la publication est interdite depuis lundi dernier.

La candidate de gauche Verónika Mendoza, l’une de ces six candidats, achèvera sa campagne électorale dans sa ville natale de Cusco, où elle dirigera une caravane promouvant le vote pour le bloc progressiste dont elle est à la tête, Nuevo Perú.

Depuis lundi dernier, les attaques contre Mendoza se sont intensifiées dans la presse et sur les réseaux sociaux, certains cherchant à la neutraliser par des allégations maccartistes et à essayer de susciter la crainte du changement profond que promet le bloc qu’elle dirige.

Aux antipodes figure une autre femme en course pour la présidence, Keiko Fujimori, néolibérale, qui dirigera à Lima une caravane automobile, pour également tenter de réunir ses partisans tout en respectant les mesures sanitaires en place.

L’aîné des postulants, Hernando de Soto, économiste néolibéral, participera à des défilés de partisans dans les régions méridionales d’Arequipa et de Puno.

Le candidat d’extrême droite Rafael López Aliaga prévoit un défilé sur le côté nord de Lima et un spectacle musical afin de rallier des électeurs.

Le seul candidat des six favoris qui ne sera pas actif est l’ex-footballeur néolibéral George Fosyth, qui est en quarantaine car atteint de la Covid-19, bien que son équipe de campagne annonce qu’il se joindra à ses partisans par le biais d´un message vidéo.

Dimanche, 128 parlementaires seront élus au Pérou et deux représentants des émigrés, ainsi que les cinq délégués péruviens au Parlement andin, et très probablement deux candidats à la présidence devront ensuite s´affronter lors d´un deuxième tour.

peo/msm/Mrs/cvl