Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les liens entre un institut des États-Unis et la subversion contre Cuba dévoilés

La Havane, 8 avril (Prensa Latina) L’Institut Républicain International (IRI) des Etats-Unis maintient un programme concernant Cuba qui finance et promeut des actions pour déstabiliser le gouvernement de l’île, a relayé hier la presse locale.

Selon un reportage du journal Granma, le plan conçoit la formation, la distribution de matériel, d’argent, de moyens techniques et d’équipement à des activistes et des éléments contre-révolutionnaires.

'Ses fonds proviennent du budget annuel alloué par le Congrès des États-Unis au Département d’État, et des entités dites 'indépendantes', telles que l’Agency for International Development des États-Unis (Usaid) et la Fondation nationale pour la démocratie (NED)', précise le texte.

Selon cet article, le premier programme de l’IRI contre Cuba remonte à 1993 et visait à stimuler un processus de transition dans le pays dans le but de renverser la Révolution.

Le financement des programmes de l’IRI dépasse les 11 millions de dollars en contrats sur plusieurs années, affirme Granma.

Dans le document « Accélérer la transition vers la démocratie à Cuba », il est signalé que «l’Institut a remis des téléphones cellulaires et des équipements informatiques... ».

De même, il a progressé dans de « nouvelles initiatives de médias, qui peuvent donner aux partenaires du réseau sur l’île un accès plus large à l’information, au matériel d’appui et à la communication hors ligne ».

Le quotidien, organe officiel du Parti Communiste de Cuba, a en outre souligné que l’effort des ennemis de la Révolution vise à « dominer l’information ou au moins à exercer une influence marquée sur ce qui est lu, entendu et vu dans la nation caribéenne, pour contrôler l’opinion intérieure ».

Selon Granma, l’IRI 'a été à l’avant-garde de cette bataille, dans une attitude obstinée et hors de toute éthique d’ingérence, en violation des lois internationales'.

Récemment, un rapport de ce même journal a affirmé que des agences, des entreprises et des organisations comme l’Usaid et la NED ont consacré près de 250 millions de dollars au cours des deux dernières décennies aux programmes de subversion contre Cuba.

peo/agp/idm