Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela exige de l’objectivité d’une agence de presse nord-américaine

Caracas, 15 avril (Prensa Latina) Le Gouvernement vénézuélien a exigé de l’agence de presse des États-Unis The Associated Press (AP) une plus grande objectivité envers cette nation, a rapporté hier le chancelier Jorge Arreaza.

Par le biais du réseau social Twitter, Arreaza a partagé une lettre envoyée au président et directeur général du média nord-américain, Gary Pruitt, dans lequel il exprime sa préoccupation sur 'certaines constantes et certains travaux qui semblent dissociés des propres normes' de l’institution.

Le ministre a ajouté que, dans sa réponse, le directeur de l’agence de presse a exprimé son respect pour le peuple et le Gouvernement vénézuéliens.

'Nous pouvons travailler de manière coordonnée pour améliorer les accès aux sources', a ajouté le chef de la diplomatie vénézuélienne.

Selon la missive, le traitement éditorial d’AP sur la situation au Venezuela présente un schéma constant d’omissions ou d’explications concluantes sur les causes des difficultés actuelles du pays et leur simplification forcée devant le public.

À cet égard, Arreaza a cité en exemple les dépêches concernant la crise vénézuélienne, qui laissent de côté de nombreux éléments qui contribuent à en comprendre les causes, telles que les mesures coercitives unilatérales mises en œuvre par Washington.

Le titulaire a également remis en question l’explication d’AP au succès du modèle vénézuélien dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, en attribuant le faible nombre de cas et de victimes fatales au prétendu isolement du pays après plusieurs années de crise économique, politique et sociale.

Le ministre des Affaires étrangères a souligné que le Venezuela n’a pas besoin et ne demande pas un traitement complaisant de sa situation, seulement une couverture véridique de la réalité.

peo/jf/Wup