Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les efforts de l’Éthiopie pour éduquer les enfants réfugiés sont salués

Addis-Abeba, 21 juin (Prensa Latina) À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a salué hier les efforts et les politiques inclusives de l’Éthiopie pour garantir l’éducation des enfants et des jeunes accueillis sur son territoire. 

Selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), près de 800 mille personnes d’autres nations sont protégées sur le territoire éthiopien, dont environ 416 mille enfants d’âge scolaire, desquels 55 % fréquentent un établissement d’enseignement.

Grâce aux efforts du gouvernement, il y a eu des progrès remarquables quant à l’augmentation des inscriptions dans les établissements d’enseignement au cours des dernières années, a reconnu la représentante de l’institution sur place, Ann Encontre.

Cependant, de nombreux réfugiés ne sont toujours pas scolarisés et la Covid-19 a aggravé ce problème, a expliqué Encontre, qui a appelé à un renforcement des actions nationales et de la collaboration internationale pour assurer l’éducation de tous les enfants.

De nombreuses écoles sont surpeuplées, il existe des difficultés quant à l’hygiène et d’autres pratiques, de sorte que le respect des mesures de précaution nécessaires pour faire face au nouveau coronavirus est un très grand défi, selon un rapport du HCR.

En janvier 2019, le Parlement éthiopien a approuvé l’octroi aux réfugiés de permis de travail et de permis de conduire, l’accès à l’éducation, l’enregistrement des naissances ou des mariages et l’ouverture de comptes bancaires, entre autres droits.

La nation de la Corne de l’Afrique accueille principalement des citoyens de pays voisins tels que l’Érythrée, la Somalie, le Soudan et le Soudan du Sud, bien qu’elle accueille des personnes de plus de 20 nationalités.

peo/ga/raj