Agence de Presse de l'Amérique Latine

Protestations violentes dans une ville du nord du Liban

Beyrouth, 1er juillet (Prensa Latina) Un groupe d’hommes armés est descendu aujourd’hui dans les rues de la ville de Tripoli, au nord du Liban, ce qui a été interprété comme l’annonce d’une explosion sociale.

Ces manifestants violents ont occupé les quartiers de Tabbaneh et de Tal et tiré plusieurs coups de feu en l’air pour protester contre la détérioration des conditions de vie, a rapporté l’Agence nationale d’information.

Les esprits sont à cran dans tout le pays, a signalé l’agence de presse, en raison de longues coupures de courant, de la hausse des prix des denrées alimentaires et des biens essentiels.

Une autre manifestation a fait irruption dans les bureaux de la compagnie d’électricité du Liban, mais l’armée a évacué les protestataires et aucun blessé n’a été signalé.

Mustapha Alloush, vice-chef du parti Courant Futur à Tripoli, a averti que de tels événements ne sont que le début de l’avenir.

Ce qui est attendu a commencé par Tripoli, a-t-il ajouté, et il y en aura d’autres s’il n’y a pas d’intervention rapide pour arrêter la crise économique et financière.

Les événements d’hier se sont produits un jour après que le Conseil Supérieur de la Défense ait convenu de mesures de sécurité spéciales pour éviter le blocage de routes et les attaques contre les biens.

peo/mem/arc