Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba et l'Iran cherchent plus de collaboration sur les vaccins anti-Covid-19

La Havane, 26 juillet (Prensa Latina) Une délégation scientifique cubaine a évalué en Iran l'état d'avancement des projets de partenariat en matière de vaccins, notamment ceux destinés à la Covid-19, selon les autorités de la nation caribéenne. 

Selon un message de l'IFV sur Twitter, l'équipe cubaine, dirigée par le directeur de cette entité, Vicente Vérez, a tenu une réunion avec son homologue de l'Institut Pasteur d'Iran. 

Dans le cadre des accords d'aide mutuelle, le candidat-vaccin cubain anti-Covid-19, Soberana 02, développé par l'IFV, a terminé ses essais cliniques de phase III en Iran au début de 2021.

À l'époque, le porte-parole de l'Organisation pour l'alimentation et la médecine iranienne, Kianush Yahanpur, avait affirmé qu'une fois les résultats définitifs de l'efficacité du candidat en Iran obtenus, la production de masse de ce produit commencerait dans ce pays.

À cette fin, a-t-il dit, « la méthodologie technique sera transférée à Téhéran grâce à cette collaboration ».

« L'approbation a été accordée à l'Institut Pasteur, qui commercialisera le vaccin sur le territoire sous le nom de l'entité », indique le rapport de l'institution cubaine.

Il a en plus précisé que l'autorité iranienne autorisée avait accordé le permis d'utilisation d'urgence sur la base de l’acceptation des résultats du développement pharmaceutique du produit, des preuves de sécurité et d'immunogénicité certifiées dans les essais cliniques des phases I et II réalisés à Cuba.

Un autre critère pris en compte était l'efficacité clinique de 65,6 % pour le schéma à deux doses rapportée dans l'analyse intermédiaire de l'essai de phase III.

A cela s’ajoute l'innocuité  attestée du vaccin lors d'un deuxième essai clinique de phase III avec le vaccin Soberana 02 appliqué jusqu’ici à 24 000 individus dans plusieurs provinces iraniennes, conclut  le communiqué.

jcc/mem/cdg