Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le ministre des Affaires étrangères de Cuba souligne l’importance de la date du 26 juillet

La Havane, 26 juillet (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a souligné aujourd’hui l’importance du 26 juillet 1953 pour la nation caribéenne, quand des casernes militaires ont été attaquées dans une tentative de renverser la dictature de Fulgencio Batista. 

Sur son compte Twitter officiel, le ministre des Affaires étrangères a écrit : 'Le 26 juillet, il nous a appris à ne pas nous effrayer face aux revers et à grandir avec ingéniosité et détermination'.

'Aujourd’hui, nous sommes confrontés au blocus économique, commercial et financier génocidaire qui utilise la pandémie de la Covid-19 comme alliée, dans sa guerre non conventionnelle contre Cuba', a-t-il souligné en réaffirmant que le territoire insulaire est souverain.

Le leader historique de la Révolution, Fidel Castro, a été à la tête de l’assaut en 1953 des casernes Guillermón Moncada, dans la ville de Santiago de Cuba, et Carlos Manuel de Céspedes, dans celle de Bayamo, toutes deux dans l’est du pays.

Les actions ont permis quelques années plus tard de commencer la guerre dans les montagnes et de renverser le 1er janvier 1959 la dictature de Batista, qui avait débuté le 10 mars 1952 par un coup d’État militaire contre le président Carlos Prío.

Bien que les actions n’aient pas atteint leurs objectifs, les chercheurs s’accordent à souligner l’importance politique du 26 juillet, qui a d’ailleurs été un hommage aux idées du Héros National, José Marti, lors du centenaire de sa naissance.

Le Président de la République, Miguel Diaz-Canel, a aujourd’hui félicité tous les citoyens en cette Journée de la rébellion nationale et a réitéré son appel à la paix, au travail et à l’unité.

peo/ga/cgc