Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des artistes et des scientifiques allemands demandent la levée du blocus contre Cuba

Berlin, 29 juillet (Prensa Latina) Initiative La Havane (Havanna Initiative) a lancé aujourd’hui un appel à d’éminentes personnalités des arts et des sciences en Allemagne pour qu’elles appuient la lettre ouverte Let Cuba live (Laissez vivre Cuba) adressée au président nord-américain John Biden. 

La lettre est déjà signée par 400 personnalités internationales de la politique, de la culture et des sciences.

Initiative La Havane est liée depuis des années aux secteurs culturels et scientifiques de Cuba et œuvre à la levée du blocus nord-américain contre l’île et au renforcement des liens entre les deux pays.

Ce groupe a remis fin juin à la représentation de la délégation allemande à l’Union européenne (UE), au ministère des Affaires étrangères et à l’ambassade des États-Unis à Berlin une pétition lancée en 2020 pour lever le blocus contre Cuba.

Cette action a été soutenue par plus de 60 personnalités de la culture, de la science et de la société allemande et a recueilli plus de 73 mille signatures de soutien, souligne un communiqué de l’organisation de solidarité.

À ce moment-là, la communauté internationale réaffirmait son rejet de cette politique cruelle des États-Unis par le vote en faveur de la résolution de Cuba pour mettre fin à ce siège de 184 pays à l’Assemblée Générale des Nations Unies, rappelle l’organisation.

Dans un récent communiqué de presse, le groupe a indiqué qu’à l’occasion de la rencontre au Ministère des Affaires étrangères de l’Allemagne, le secrétaire d’État Nils Annen avait réaffirmé que son pays continuerait de plaider pour la levée des sanctions unilatérales.

Le Dr. Katrin Hansing, le cinéaste Peter Weymer et l’historien Rainer Schultz ont remis ce document à Annen et à Nora Hesse, chef de l’équipe politique de la Commission du bloc communautaire dans cette capitale.

Hesse a remercié l’organisation pour son important travail politique et a promis de faire part de ses préoccupations aux responsables de Bruxelles.

Pour sa part, le Bureau de correspondance publique de l’ambassade des États-Unis dans cette capitale a répondu que son gouvernement utilisait les sanctions dans le cadre d’une politique visant à une 'Cuba prospère' et que les mesures étaient constamment revues pour en vérifier l’efficacité.

Ces dernières années, Washington a imposé plus de 240 mesures qui ont encore renforcé le blocus génocidaire imposé à Cuba, surtout dans le contexte de la pandémie de Covid-19 qui frappe le monde.

Initiative La Havane a également dénoncé les manifestations qui ont eu lieu dans l’île et qui ont entraîné la destruction d’institutions publiques et le pillage de centres commerciaux.

L’organisation a également déclaré que les conséquences des sanctions et les effets de la pandémie avaient provoqué la pire crise économique à Cuba depuis les années 90.

À cet égard, elle a également appelé à se joindre aux différentes initiatives en Allemagne et en Europe pour envoyer des dons au peuple cubain.

peo/mem/to