Agence de Presse de l'Amérique Latine

Souvenir de Cuba : le front de mer de la Havane (Malecon)

Par Orlando Oramas Leon

La Havane, 6 août (Prensa Latina) Le Malecon de La Havane est un symbole de cette ville, de l'amour de ses habitants, ainsi qu'un refuge pour les familles, un dernier rendez-vous chez les fêtards, un lieu pour les pêcheurs mais aussi la scène des événements politiques à Cuba. 

Sa construction a commencé en 1901 sous le commandement des troupes étasuniennes qui occupaient le pays après la fin de la guerre menée par les cubains contre le colonialisme espagnol. Le mur de béton longe le littoral de la capitale cubaine. Il a fallu des décennies pour achever son tracé actuel, qui s'étend sur huit kilomètres, du Castillo de la Punta, à l'entrée de la baie, au fort de La Chorrera, à l'embouchure de la rivière Almendares.

Au Castillo de la Punta, le Malecón continue le long de l'Avenida del Puerto (avenue du port) et se dirige ensuite vers la route de Guanabacoa et la Vía Blanca, vers l'est et la ville de Matanzas. 

Devant le Malecón se trouve également l'embouchure du tunnel de La Havane, qui traverse la baie vers l'est et constitue la principale porte d'accès aux plages de la partie Est de la capitale et la route vers la célèbre station balnéaire de Varadero. 

Si vous allez dans l'autre sens, le mur atteint le tunnel de la rivière Almendares, ou la Cinquième Avenue, car elle mène à cette célèbre artère, autrefois la résidence des familles les plus riches de La Havane.

Face à ce mur qui borde la mer se trouvent des hébergements emblématiques de La Havane, dont l'hôtel Nacional, qui conserve les canons qui défendaient La Havane pendant la colonie espagnole.

C'est dans cette zone que se déroulent les chars et les troupes des carnavals d'été de La Havane, aujourd'hui interrompus par la pandémie de Covid-19.

C'est aussi le lieu de la Tribune anti-impérialiste devant l'ambassade des États-Unis, la scène de concerts et de rassemblements politiques, comme la caravane pour la paix, l'amour et la solidarité menée par des jeunes jeudi  le 5 août.

jcc/mem/ool