Agence de Presse de l'Amérique Latine

La province cubaine de Pinar del Río mise sur la consolidation des articles exportables

La Havane, 16 août (Prensa Latina) La province la plus occidentale de Cuba, Pinar del Río, mise aujourd'hui sur la consolidation de ses exportations, dans le cadre des efforts déployés par le pays pour diversifier la commercialisation de ses produits sur le marché international. 

Des résultats encourageants ont été obtenus dans l'exportation de produits tels que le piment habanero (variété ajuma rouge) et les enduits pour le revêtement des célèbres cigares cubains, sur le territoire qui constitue la plus grande zone de production de cigares de l'île.

Selon les médias locaux, la transformation du tabac dans les plantations de Vueltabajo a produit 57 tonnes de cape, sur un plan de 41,6 tonnes pour l'étape actuelle.

Parallèlement, dans les ateliers de sélection, dans les premiers jours d'août, la sélection a fait état d'un taux de réalisation de 106 %, avec 9 772 tonnes traitées.

Pour leur part, les directeurs de l'unité commerciale de l'entreprise agricole Cubaquivir, chargée de la production de piment, ont déclaré que pour cette année, ils ont déjà obtenu six des huit tonnes prévues, c'est pourquoi ils espèrent dépasser leurs projections.

Malgré les limitations imposées par Covid-19, la production des deux articles s'est poursuivie durant cette étape et, bien que dans le cas du piment, la pandémie ait limité le transport aérien vers le Canada, ils ont adopté des alternatives telles que l'envoi à l'usine de conserves et de légumes La Conchita à Pinar del Río.

Les dirigeants de l'entreprise ont expliqué que les piments habanero parviennent également aux clients de l'Union européenne, raison pour laquelle l'entreprise utilise la méthode en plein air, qui leur permet de semer par étapes tout au long de l'année.

Les récentes mesures adoptées par les dirigeants du pays visent à stimuler la production alimentaire et à promouvoir les exportations, malgré les limitations résultant du blocus imposé par les États-Unis, qui s'élève dans le secteur extérieur à plus de 3,13 milliards de dollars.

Les exportations actuelles du pays des Caraïbes comprennent le charbon de bois, le gingembre, la patate douce, le curcuma, l'aubergine, le citron, l'ananas, la mangue, l'avocat et la banane.

jcc/mem/evm/lrg