Agence de Presse de l'Amérique Latine

La collaboration Cuba-États-Unis dans le domaine de la santé : au-delà des différences

La Havane, 17 août (Prensa Latina) Cuba a réitéré sa disponibilité à collaborer avec les États-Unis sur les questions scientifiques et de santé pour le bien-être des deux peuples, une action nécessaire aujourd’hui au milieu de la pandémie de Covid-19.

Au-delà des différences politiques, ‘les systèmes de santé de tous les pays doivent être soutenus, non sapés, et la collaboration doit être à l’ordre du jour', ont déclaré des scientifiques, personnels de santé, universitaires et citoyens cubains et d’autres pays dans une lettre adressée au président nord-américain, Joe Biden.

Cette missive, disponible sur Internet (https://www.cienciacubana.cu/es) et signée par plus de 6 500 personnalités, décrit les réussites de l’île dans le domaine de la santé et plus particulièrement dans la lutte contre la Covid-19, en réponse à une récente déclaration de Biden qu’ils qualifient de mal informé dénaturant la réalité cubaine.

Le mandataire mord-américain a qualifié Cuba d’État défaillant, notamment au sujet de sa réponse face à la Covid-19, mais il n’a aucunement fait mention des obstacles auxquels l’île fait face en raison de la pression du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis depuis près de 60 ans.

À cela s’ajoutent 243 restrictions prises par l’administration de l’ancien président Donald Trump, dont beaucoup ont été approuvées pendant cette période de pandémie et sont toujours en vigueur.

Tout cela limite le droit du peuple cubain d’acquérir les technologies, les fournitures médicales et les matières premières nécessaires aux soins des patients.

Cependant, malgré le blocus, la communauté scientifique des deux pays a maintenu des échanges de bonne volonté et un haut respect mutuel, assurent plusieurs spécialistes de La Havane.

Le docteur Agustin Lage a rappelé que pendant des années, le Centre d’immunologie moléculaire (CIM) organisait une conférence consacrée à l’immunothérapie du cancer, et que parmi les participants figuraient des professeurs des États-Unis, y compris si beaucoup d’entre eux devaient passer par des pays tiers pour se rendre sur l’île', a-t-il précisé.

De même, la Dr Tania Crombet, directrice de la recherche clinique au CIM, a évoqué la recherche conjointe entre ce centre et l’Institut Roswell Park, aux États-Unis, sur le vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon CIMAvax-EGF.

La lettre appelle à la levée du blocus le blocus et toutes les mesures contre Cuba, car cela est le meilleur moyen d’aider le peuple cubain.

peo/asg/Rbp