Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les envois de fonds au Mexique dépassent les revenus pétroliers et les investissements étrangers

Mexique, 19 août (Prensa Latina) Les Mexicains résidant à l’étranger ont envoyé au cours du premier semestre de cette année des envois de fonds supérieurs en valeur aux revenus issus du pétrole et aux investissements étrangers directs, a déclaré aujourd’hui la Banque du Mexique.

Selon l’organisme émetteur, entre janvier et juin 2021, les envois de fonds se sont élevés à 23 milliards 618 millions de dollars, dépassant le montant de 18 milliards 433 millions de dollars que, selon les données préliminaires du Ministère de l’Économie, a attiré en investissements étrangers au cours de la même période.

La banque centrale indique également que les émigrés sont devenus les principaux générateurs de devises du Mexique, les dollars ainsi reçus dépassant en outre ceux provenant des exportations de pétrole, de ventes de produits agricoles à d’autres pays et devises provenant de touristes étrangers.

Les ventes de pétrole, d’un montant de 12 milliards 680 millions de dollars, les ventes de produits agricoles à un autre pays, d’une valeur de 10 milliards 744 millions, et les devises de touristes étrangers, de 7 milliards 814 millions de dollars sont donc inférieures au montant des envois de fonds, précise l’entité.

Alors que le flux des envois de fonds est bien supérieur aux niveaux qu’il affichait au cours de la même période en 2019, c’est-à-dire lorsque les effets de la pandémie n’existaient pas, les autres secteurs d’entrées de devises n’ont pas entièrement récupéré leur niveaux préalables à l’urgence sanitaire.

La source ajoute que les envois de fonds enregistrés entre janvier et juin 2021 sont 40 pour cent plus élevés que ceux de la même période de 2019; dans le même temps, les revenus du tourisme enregistrent une baisse de 40 pour cent et ceux du pétrole une baisse de 8 pour cent.

Gabriel Casillas, président du Comité d’études économiques de l’Institut mexicain des cadres des finances, a estimé que le montant des envois de fonds restera très élevé pendant le reste de l’année en raison des effets des incitations fiscales accordées par les États-Unis à sa population pour faire face à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

Le Monex Financial Group estime que fin 2021 le montant des envois de fonds atteindra un total de 49,6 milliards de dollars, ce qui représenterait une augmentation de 22% par rapport au record de 40,6 milliards de dollars en 2020.

peo/mem/Lma