Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les communistes tchèques demandent la fin du blocus imposé à Cuba par les EU

Prague, 21 août (Prensa Latina) Le Parti communiste de Bohême et Moravie, en République tchèque, a exprimé sa solidarité avec Cuba et a exigé la fin du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à l'île, ont rapporté aujourd'hui des sources diplomatiques. 

Dans un article publié dans le quotidien Halo Noviny, le vice-président de cette entité, Milan Krajca, a condamné le durcissement du siège imposé par Washington depuis six décennies en assurant que la nation caribéenne n'était pas seule.

“Les communistes du monde entier soutiennent Cuba socialiste et son peuple, qui, depuis le triomphe de la Révolution le 1er janvier 1959, a affronté l'abordage de l'impérialisme nord-américain”, a-t-il dit.

Environ 70 organisations politiques, dont le groupe auquel il fait part, “ont publié un communiqué commun dénonçant les actes de violence financés par la Maison Blanche contre la plus grande île des Antilles. Les partis communistes et ouvriers condamnent les actions organisées par des groupes contre-révolutionnaires à Cuba et à l'étranger, qui tentent de créer une situation déstabilisante pour justifier une intervention impérialiste”.

Le fonctionnaire a également refusé l'inclusion de Cuba dans une liste unilatérale de sponsors du terrorisme dressée par Washington.

Dans son article, Krajca note que "l'objectif de la poursuite du blocus était bien clair : détruire le système politique, économique et social de Cuba".

Il a toutefois assuré qu'en ces temps difficiles, le peuple de l'État des Caraïbes peut compter sur le soutien de nombreuses organisations dans le monde entier.

“Les communistes tchèques sont parmi ceux qui soutiennent fermement les Cubains dans leur juste lutte pour la souveraineté de leur pays et le socialisme”.

jcc/mgt/gaz