Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le gouvernement du Liban augmente de 66 pour cent les prix du carburant

Beyrouth, 23 août (Prensa Latina) Depuis aujourd’hui, les prix du carburant au Liban ont augmenté de 66 pour cent, suite à une décision prise par le gouvernement intérimaire et la Banque centrale.

D’autres mesures ont consisté à affecter 225 millions de dollars à l’achat de carburant et à supprimer complètement les subventions sur les carburants d’ici à la fin du mois de septembre.

Dans l’intervalle, les autorités délivreront une carte de rationnement qui permettra de soulager quelque 750 mille familles.

Une source proche du Gouvernement, non identifiée par le Daily Star, a déclaré que l’armée surveillerait le transport de l’essence jusqu’aux points de distribution afin d’éviter qu’elle ne finisse au marché noir et profite au trafic.

Le Liban souffre d’une grave pénurie de carburant au point que la compagnie d’électricité d’État, Électricité du Liban, n’offre qu’une ou deux heures de service par jour.

Les citoyens ont recours à des générateurs privés pour obtenir plus de temps d’énergie, mais en l’absence d’hydrocarbures les propriétaires de ces moteurs ont augmenté leurs tarifs de près de 300 pour cent et ont réduit leurs heures de service à environ six par jour et espacées au cours de la journée

peo/mem/arc