Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le président argentin défend la mesure sur l’exportation de viande

Buenos Aires, 6 septembre (Prensa Latina) Le président argentin, Alberto Fernández, a défendu aujourd’hui la mesure de suspension des exportations de viande mise en place depuis mai dernier, en signalant que grâce à celle-ci les prix de ces produits ont baissé dans le pays. 

Le 31 août dernier, le Gouvernement a prorogé de deux mois la décision de restreindre les ventes de viande à l’étranger, l’une des denrées alimentaires les plus consommées en Argentine, afin d’en contenir l’augmentation des prix, d’atténuer les tensions entre le marché intérieur et le marché extérieur, et de corriger des irrégularités commises.

'Les prix de la viande ont baissé depuis que nous avons restreint les exportations. Il n’est pas juste que la valeur internationale de la viande de bœuf soit la même que celle que doivent payer nos compatriotes. Prendre soin de la table des Argentins. C’est notre engagement', a manifesté ce lundi le mandataire dans un message sur son compte officiel sur Twitter.

Fernández s’est fait l’écho d’un rapport récent du CEA (Centre d’Économie Politique Argentin), selon lequel le coût de la viande de bœuf a diminué lors des deux derniers mois.

peo/rgh/may/gdc