Agence de Presse de l'Amérique Latine

Haïti confirme plus de deux mille deux cents morts suite au récent séisme

Port-au-Prince, 6 septembre (Prensa Latina) Selon un bilan publié aujourd’hui par la Protection Civile, le nombre de personnes tuées par le récent tremblement de terre en Haïti s’élève à 2 248, alors que 329 personnes sont toujours portées disparues. 

Les décès ont été enregistrés dans les départements Sud, Nippes et Grand Anse, les plus touchés par le tremblement de terre, bien que deux personnes aient perdu la vie à Bassin Bleu, dans le nord-ouest.

Le nombre de blessés a également augmenté, passant à 12 763.

Trois semaines après le tremblement de terre de 7,2 sur l’échelle de Richter, les autorités ont mis fin aux opérations de sauvetage et ont entamé la phase de récupération, avec le défi de plus de 137 mille maisons détruites ou endommagées et environ 25 mille personnes se trouvant dans des refuges inadaptés, a reconnu le rapport.

En ce qui concerne les infrastructures sanitaires, 62 ont subi des dommages partiels ou graves, principalement dans le secteur public du département de Grand Anse, qui a perdu plusieurs hôpitaux.

En outre, 171 établissements d’enseignement ont été détruits, soit 16 % du parc scolaire des zones touchées, tandis que 566 autres ont été endommagés.

Selon le rapport, le séisme a commencé près de la faille active connue sous le nom de Presqu’île du Sud, avec une magnitude de 40 pour cent supérieure à celle du tremblement de terre de 2010, qui avait fait plus de 200 mille morts.

Les services de sismologie ont enregistré plus de 900 répliques depuis le 14 août, dont 400 de magnitude supérieure à 3,0, ce qui les rend perceptibles et potentiellement dangereuses pour les bâtiments encore sur pieds.

Le Gouvernement estime que plus de 690 mille personnes ont besoin d’assistance, soit 40 % de la population des trois départements les plus touchés, et que le montant total des pertes dépasse le milliard de dollars.

peo/ale/Ane