Agence de Presse de l'Amérique Latine

La priorité à la santé de la population cubaine face à l'ouverture du tourisme

Par Mario Muñoz Lozano

Moscou,  7 septembre  (Prensa Latina) La première vice-ministre cubaine du tourisme, María del Carmen Orellana, a souligné mardi que le pays continuera de donner la priorité à la santé de la population suite à l'ouverture progressive de ses frontières à partir du 15 novembre. 

« Le plus important est la santé de la population que nous devons préserver », a déclaré en exclusivité à Prensa Latina la responsable cubaine à la tête de la délégation cubaine, dans le cadre de la 27e édition du Salon international du tourisme et des loisirs  inauguré à Moscou.

La fonctionnaire a précisé que la détermination d’assouplir des protocoles hygiénico-sanitaires pour l'arrivée des voyageurs dans le pays n'était pas une décision prise à la légère, car étant analysée par des scientifiques, médecins, autorités des ministères de la santé publique, des transports et du tourisme.

Selon Orellana, le pays va ouvrir graduellement ses frontières à la mi-novembre en tenant compte de l'avancement du processus de vaccination et de l'efficacité avérée de la campagne d'immunisation.

« Nous avons décidé d'accueillir les touristes du fait de ce que cela signifie pour le développement de l'économie nationale. L'annonce a été faite pour que les tour-opérateurs puissent se préparer et commencer leurs ventes, car "on ne peut pas donner les informations du jour au lendemain".

Grâce à l'ouverture de deux "bulles touristiques" à Cayo Coco et Varadero en pleine pandémie de Covid-19, le tourisme russe est devenu le principal marché émetteur cette année, soit plus de 100 000 visiteurs de la Russie.

Ces arrivées tenaient compte des mesures épidémiologiques établies pour protéger la santé de la population et des travailleurs du secteur, raison pour laquelle les touristes ont développé leur activité dans les deux pôles ouverts à ces fins.

Cuba pour sa part participe à la foire de Moscou,  entre autres, pour donner confiance aux tour-opérateurs, aux agents de tourisme et de voyage russes.

Orellana a indiqué que la Russie a déjà ouvert le tourisme à la République dominicaine et au Mexique, ce qui explique un nombre croissant de vols vers ces destinations.

« En fait, la décision d'ouvrir les frontières implique que la mobilité serait autorisée. D'autres excursions visent leur ouverture en plus de Varadero et Cayo Coco ».

La première vice-ministre du tourisme a dit que durant cette phase de pandémie le pays avait rénové ses installations touristiques et conçu des produits plus innovants, en tenant compte notamment de la culture, de l'histoire et du patrimoine de Cuba.

« Nous recherchons une technologie de détection des symptômes et de pouvoir agir à temps. Nous maintiendrons l'isolement des personnes détectées dont la santé pourrait se voir menacée", a-t-elle rassuré.

Orellana a mis en relief que l'objectif principal était d'offrir aux visiteurs un pays plus sûr tout en protégeant la santé du peuple cubain.

jcc/rgh/mml