Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les plus beaux paysages de Cuba

Par Roberto F. Campos

La Havane (Prensa Latina) La reprise du tourisme à Cuba malgré la Covid-19 est une étape importante pour le développement économique d’un pays doté de très beaux paysages et respectueux de l'environnement.

Cet avis a été repris par scientifiques, guides, chercheurs et spécialistes du ministère du tourisme (Mintur) de cet archipel.

Il y a un bon nombre de destinations devenues attrayantes et particulièrement remarquables pour les voyageurs du fait de leur beauté, la protection de la nature et la gentillesse des habitants des régions rurales.

Cuba garde des merveilles, connues de ceux qui posent leurs yeux sur elle. On s’en renseigne - par le biais de liaisons électroniques - sur ses paysages, en prévision d'y passer des vacances dès que les conditions sanitaires le permette.

Le paysage de cet archipel compte 14 parcs nationaux, six réserves de biosphère, six sites Ramsar, deux sites du patrimoine naturel mondial et 28 zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO).

Pinar del Río, dans l'extrême ouest, est une région magique, idéale pour les promenades dans la nature, une région où le vert l'emporte sur toutes les autres couleurs. Elle possède des sites vraiment spectaculaires, comme Cayo Levisa, La Bajada, Guanahacabibes ou le centre international de plongée María La Gorda, pour n'en citer que quelques-uns.

En outre,  Pinar dispose du privilège superlatif d'être la meilleure terre pour la culture du tabac, dont les feuilles donnent naissance aux Habanos, considérés comme les meilleurs cigares premium du monde.

Mais La Havane est sans doute la destination de choix pour ceux qui viennent à Cuba. En plus d'être sa capitale (501 ans), elle comporte de lieux bien attrayants, notamment sa partie ancienne voire coloniale.

D'autre part, les zones directement liées à la nature sont les plus prisées par de nombreux voyageurs, comme la Ciénaga de Zapata, dans la province de Matanzas, ou Lanier sur l'île de la Jeunesse, également dans la partie occidentale de l'île.

Cayo Largo del Sur (ouest) était autrefois un coin reculé de Cuba. Dotées d'une couleur toute particulière, ses plages et ses refuges redessinaient un espace digne de visiter où la protection de la nature est prise en compte au moyen des installations bien intégrées à l'environnement.

Et pour ce qui est de la montagne, la promenade pourrait mener au massif de Guamuhaya et à son Escambray, un endroit vraiment merveilleux, au climat extraordinaire au milieu de la chaleur toujours latente de Cuba.

Les montagnes de Guamuhaya ou  Escambray sont situées vers le sud de la région centrale de l'île et dessinent un relief vigoureux, seulement surpassé par celui de la Sierra Maestra orientale. Près de ces montagnes se trouve la ville de Trinidad, la ville la mieux préservée du pays en termes d'architecture coloniale.

Toutefois, la plus grande attraction pour les voyageurs est la région de Jardines del Rey (centre-nord),  notamment Cayo Coco. Cet îlot est presque magique, avec ses 370 kilomètres carrés, ses plages isolées et un souvenir de ce que Cuba aurait pu être à ses origines.

Un voyage nature parfait ne serait pas complet sans les Jardines de la Reina (Camagüey), le Pico Turquino (1974 mètres au-dessus du niveau de la mer), l'Est de Baracoa (première ville fondée à Cuba, 1511) et bien sûr, la célèbre station balnéaire de Varadero (ouest) où tout le monde veut aller.

jcc/mem/rfc