Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des affrontements font des dizaines de morts au Myanmar

Naypido, 13 septembre (Prensa Latina) Des dizaines de soldats et de policiers et un nombre similaire de combattants de la résistance civile ont été tués au cours de deux attaques rebelles contre des avant-postes du gouvernement du Myanmar, rapportent aujourd’hui des médias. 

Des combattants de la résistance civile des Forces de défense de Chinland ont pris et incendié un avant-poste militaire dans la municipalité de Thantlang, dans l’État de Chin (ouest), samedi soir.

Vendredi, environ 200 soldats de cette force et l’Association nationale de Chin ont commencé à attaquer l’avant-poste militaire de Lungler Village, près de la frontière indienne.

Selon un communiqué des insurgés, ils ont ce jour-là dû se retirer de la fusillade car ils ont été bombardés par les avions de la junte.

Toutefois, ils ont réussi à s’emparer de l’avant-poste militaire samedi soir lorsque 400 combattants de la résistance civile l’ont attaqué pour la deuxième fois.

Selon la source, cinq policiers de la junte ont été tués dimanche à Minywar Village et trois combattants ont été blessés dans la fusillade.

À son tour, les Forces de défense Yaw ont signalé que 30 autres renforts d’agents envoyés au poste de police avaient été tués dans des embuscades tendues par des combattants de la résistance civile.

Le Myanmar est témoin d’une recrudescence de la violence entre les troupes de la junte après que le Gouvernement d’unité nationale civile a déclaré le 7 septembre dernier une guerre populaire contre le régime en place.

peo/mem/lp