Agence de Presse de l'Amérique Latine

La visite du président cubain Díaz-Canel largement saluée au Mexique

Mexique, 15 septembre  (Prensa Latina) Les Mexicains reconnaissent largement la visite officielle du président cubain Miguel Díaz-Canel, invité par son homologue Andrés Manuel López Obrador à l’occasion de l'indépendance nationale. 

Les organisations de la société civile, les partis politiques, le mouvement de solidarité cubain, les résidents cubains dans ce pays, les institutions et les personnalités accueillent le dirigeant cubain et expriment leur désaveu des déclarations provocatrices de l'ancien président mexicain Felipe Calderón et des dirigeants du parti de droite Action nationale.

Le Comité exécutif national du Movimiento de Regeneración Morena, le parti au pouvoir créé par M. López Obrador, a souhaité mercredi la plus cordiale bienvenue au président de la République de Cuba: « Nous voulons également exprimer notre respect pour le peuple révolutionnaire héroïque, en résistance depuis plus de 62 ans aux assauts de l'impérialisme et au blocus économique criminel ».

En tant que parti-mouvement, Morena appelle à mettre fin à l'ingérence étrangère dans la région d’Amérique latine de la part d'organisations comme l'OEA et à en promouvoir une autre pour la remplacer. 

Le Parti des communistes a également souhaité la bienvenue à M. Díaz-Canel dont le pays « représente le progrès, la coopération internationale, le phare et l'espoir d'un monde meilleur ».

D’autre part, le Comité Antifascista 4T Patria Grande a convoqué  à un rassemblement devant l'ambassade de Cuba en appui à la révolution cubaine.

Pour sa part, le Parti socialiste populaire du Mexique, fondé par Vicente Lombardo Toledano, s'est félicité de la visite de Díaz-Canel, incarnation de la pensée et l'action de José Martí et de Fidel Castro.

Les militants, a-t-il dit, « accueillent de la manière la plus chaleureuse et la plus combative la patrie de Hidalgo, Morelos, Juárez, Villa, Zapata et Cárdenas, alors qu'au Mexique, d'importantes mesures sont prises en vue de l'indépendance, la justice sociale et l'expansion de la vie démocratique ».

jcc/mgt/lma