Agence de Presse de l'Amérique Latine

Rencontre fructueuse entre Cuba et l’OMS/OPS sur les vaccins contre la Covid-19

La Havane, 16 septembre (Prensa Latina) Des spécialistes de Cuba et de l’Organisation mondiale et panaméricaine de la santé ont qualifié aujourd’hui d’excellente et fructueuse la réunion concernant le processus de reconnaissance internationale des vaccins anti-Covid-19 de ce pays caribéen. 

C’est ce qu’a déclaré le Groupe d’entreprises des industries biotechnologiques et pharmaceutiques de Cuba (BioCubaFarma) ce jeudi sur son compte Twitter.

Il s’agit de la première rencontre officielle entre des experts cubains et ceux de ces organismes internationaux et régionaux sur cette question.

Les scientifiques cubains ont donné des détails sur les résultats des essais cliniques des vaccins Soberana 02, Soberana Plus et Abdala, ainsi que des candidats-vaccins Soberana 01 et Mambisa.

Abdala, développée par le Centre de génie génétique et biotechnologique (CIGB), a démontré dans ses essais cliniques une efficacité de 92,28 % en termes de capacité à prévenir la maladie symptomatique.

Pour sa part, le schéma de deux doses de Soberana 02 plus une de renforcement de Soberana Plus, deux vaccins de l’Institut Finlay (IFV), a démontré lors des essais cliniques de phase III une efficacité de 91,2%, également pour la prévention de la maladie symptomatique.

Cette nation caribéenne développe en outre Soberana 01 de l’IFV et Mambisa du CIGB, des propositions vaccinales en différentes phases d’essais cliniques et avec des résultats encourageants jusqu’à présent ; la dernière d’entre elles est une des sept au monde prévues pour une administration par voie nasale.

Avant cette réunion, il y avait eu quelques rencontres avec la représentation de l’OMS/OPS, tant à La Havane qu’à Genève, mais ce jeudi les experts de ces organismes sanitaires internationaux ont commencé à évaluer la documentation fournie par la plus grande des Antilles.

Le représentant de l’OPS/OMS à Cuba, José Moya, a expliqué récemment qu’une équipe spéciale serait créée pour examiner les résultats de ces essais cliniques, les processus de production et la qualité des trois vaccins cubains.

Des spécialistes du Centre national de contrôle des médicaments, des équipements et des dispositifs médicaux (Cecmed), l’autorité nationale de réglementation, ont également participé à la réunion pour expliquer le processus de certification du respect des bonnes pratiques cliniques et de fabrication.

L’OPS a reconnu à plusieurs reprises les efforts déployés par Cuba pour mettre au point ses propres vaccins anti-Covid-19 et leur importance pour la région.

Les spécialistes de la question assurent que chaque pays a le pouvoir d’utiliser le vaccin qu’il juge approprié, même s’il n’est pas reconnu par l’OMS.

Les propositions cubaines sont déjà utilisées dans certains pays dans le cadre d’accords bilatéraux et de la collaboration dans le développement d’études cliniques, tandis que la vaccination progresse sur l’ensemble du territoire national.

La reconnaissance par l’OMS facilitera l’entrée de ces produits sur le marché international une fois les besoins satisfaits sur le territoire national.

peo/msm/Rbp