Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des Haïtiens à Mexico pour demander refuge

Mexico, 22 septembre (Prensa Latina) Environ 200 migrants, pour la plupart haïtiens, sont toujours aujourd’hui regroupés aux abords du bureau de la Commission mexicaine d’aide aux réfugiés (Comar) à Juárez, Mexico, pour demander refuge.

Il s’agit de personnes qui sont concentrées à Tapachula, dans l’État du Chiapas, et non pas des plus de 13 mille qui le sont à l’autre extrémité du pays à Ciudad Acuña, Coahuila.

Un des porte-parole, Jean Wilbert, a confirmé que la plupart d’entre eux ont voyagé depuis Tapachula en bus. « Beaucoup d’entre nous sont arrêtés par des agents de l’immigration, qui nous demandent des documents et affirment que ceux délivrés par la Comar au Chiapas ne sont pas valables pour se déplacer », a-t-il expliqué.

Il a raconté voyager avec sa fille, après avoir quitté le Brésil il y a quelques mois, où il était arrivé il y a cinq ans.

« Pour passer le 'mur' d’agents de l’immigration à Tapachula il faut avoir de la chance », confirme Senatus, un autre haïtien témoin de la façon dont beaucoup de ses compatriotes étaient descendus des camions au moment d’essayer de quitter la ville du Chiapas.

« Nous ne voulons pas aller aux États-Unis, nous voulons seulement travailler ici », indique-t-il après avoir pris connaissance des déportations massives entreprises par les autorités migratoires nord-américaines.

Dans le bureau de la Comar, il est courant de voir des migrants centraméricains, mais maintenant la plupart sont haïtiens et arrivent en plus grand nombre que d’habitude, a expliqué le personnel de la dépendance qui s’occupe de la file d’attente formée depuis le petit matin.

peo/mem/Lma